Polarium

Chokkan Hitofude

Dur d'imaginer que sous ce nom et cette apparence plutôt austère se cache le jeu que l'on pourrait considérer comme le Tetris de la DS. Développé par Mitchell et édité par Nintendô, ce jeu de réflexion nous propose, comme trop souvent dans les jeux de réflexion, d'éliminer des lignes. Pour ce faire, rien de plus simple. Vous avez des carrés blancs, des carrés noirs et pour qu'une ligne disparaisse, il faut qu'elle soit entièrement composée de carrés d'une de ces deux teintes. Les inversions de couleurs s'effectuent au stylet. L'on peut y aller carré après carré, mais vous ne survivrez pas très longtemps à un rythme aussi lent. Car dans le mode de jeu principal, il faut se dépêcher d'éliminer un maximum de ligne, avant que les blocs de lignes qui descendent du haut du deuxième écran ne dépassent la ligne rouge fatidique. Il est dès lors de loin préférable de tracer des longs traits, afin de retourner intelligemment un maximum de blocs qui feront ensuite disparaître le plus de lignes possible. Et le tout en vitesse, car réellement la menace venue d'en haut se fait on ne peut plus présente. Les premières parties dans ce mode sont donc assez frustrantes, mais lorsque l'on commence à maîtriser, l'on se retrouve pris dans ce jeu, passionnés de faire toujours mieux, comme ce fût justement le cas dans Tetris.

Un autre mode de jeu laisse au joueur tout le temps nécessaire pour éliminer un nombre de ligne donné en un seul et unique. L'on trace donc sa ligne sur ce qui représente souvent un dessin, sachant que l'on peut tourner à tout moment dans toutes les directions, sauf si l'on doit repasser sur une même case une deuxième fois. Un mode de jeu simple et efficace, dont la difficulté croît autant vite que l'on y accroche, nous laissant ainsi cogiter durement, mais avec une intense satisfaction en cas de réussite. Et si la centaine de niveaux proposés ne vous convient pas, vous pouvez également créer vos propres niveaux, ou en intégrer de nouveaux gentiment proposés par Nintendô sur le site internet du jeu. Ceci se fait par un système de mots de passe un brin complexe, bien qu'il offre également la possibilité de partager vos créations avec le monde entier.

Des modes multi-joueurs sont également présents, et viennent compléter parfaitement ce jeu au gameplay simple et accrocheur. Des compétitions acharnées sont à prévoir. Cependant, si en terme de contenu Chokkan Hitofude s'avère on ne peut plus satisfaisant, il faut bien reconnaître que la réalisation est assez… froide et minimaliste. Certes, ce n'est pas le plus important dans ce jeu. Mais l'habillage et la musique sont tellement austères et impersonnels qu'ils feraient fuir n'importe qui devant un tel produit. Le très moutonneux grand public boudera donc ce titre et n'en doutons pas, il ne connaîtra sans doute pas les mêmes gloires que le légendaire Tetris. Et c'est bien dommage, car il représente l'une des plus belles surprises, pour ne pas dire le jeu le plus sous-estimé, du lancement japonais de la Nintendô DS. En tout cas, moi des jeux de réflexion autant prenants, j'en redemande !

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles