Passage

Jason Rohrer’s Passage

Passage est le genre de jeu terriblement simpliste mais étonnamment déterminant. A l’heure où les jeux rivalisent de paillettes pour un fond rarement à la hauteur et encore moins marquant, ce petit logiciel de 2Mo, à l’affichage 600*96px, prend en contre-pied total tout ce qui se fait ou presque. Je ne vais pas faire long car Passage est une expérience (plus encore que Façade ou Cave Story), quelque chose à vivre absolument pour peu que l’on se considère joueur. Mais surtout une expérience qui se découvre par l’acte. Et par le choix : celui d’avancer tranquillement sans obstacle jusqu’à la fin, ou de partir à l’aventure pour trouver des trésors sans découvrir tout ce que nous réserve le jeu. Le choix, également, de s’accompagner d’une demoiselle pour multiplier ses points (son XP ?) par deux mais s’interdire l’accès à certains lieux trop restreints.

Dans tous les cas, Passage voit vieillir inéluctablement son protagoniste et se termine au bout de 5 minutes avec sa mort, peu après le décès de sa compagne. Le jeu propose donc une allégorie de la vie étonnamment puissante. Soit vous partez en quête de biens matériels, en vieillissant sans acquérir de maturité ; soit vous suivez une route toute tracée sans aucun obstacle, donc sans défi ni satisfaction (en se laissant porter sur une voie comme déjà tracée moralement si l’on analyse les décors). Je ne veux pas trop en dire pour ne pas vous gâcher l’intérêt de cette œuvre d’artiste, donc téléchargez Passage, lisez les explications de son auteur, et discutons-en ensemble dans les commentaires si vous le voulez bien !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

fr4nz
20 Décembre 2007
11:49

Merci!

Ajouter un commentaire