Paradise Kiss (film)

Les amateurs de Nana connaissent forcément Ai Yazawa, la mangaka à succès. En parallèle de sa série phare, elle a inauguré un autre manga, Paradise Kiss, qui fut édité pendant trois ans et vendu à six millions d'exemplaires. Après une adaptation en animé, via douze épisodes diffusés en 2005, la série vient d'être portée sur grand écran et est sortie au cinéma en juin 2011 au Japon. Difficile de résumer toute la trame en un seul film de deux heures, mais c'est pourtant ce qui m'a permis de rentrer dans ParaKiss.

Le scénario se focalise sur Yukari Hayasaka, une jeune lycéenne dont la vie n'a jamais été que d'étudier pour intégrer les meilleures écoles. Lorsqu'elle se fait approcher par Paradise Kiss, un groupe d'étudiants d'une école de mode qui veut en faire sa modèle, la vacuité de l'existence de Yukari apparaît devant elle. Elle lâche tout pour suivre cette équipe fantasque et notamment son charismatique leader, Georges, envers qui elle navigue entre la haine et l'amour.

Côté casting, on retrouve :

J'entends d'ici les fans crier au scandale parce que les couleurs de cheveux n'ont pas été respectées, ou parce que l'orientation (bi)sexuelle de Georges est clairement évincée dans le happy-end du film. Ce Paradise Kiss n'est pas une réinterprétation, mais une lecture raccourcie et plus grand public censée être digérée rapidement et par tous.

N'ayant pas connu la série, ni en manga ni en animé, je me suis totalement retrouvé dans le résultat. Keiko Kitagawa est loin d'être parfaite (ses poses pendant les shootings sont tellement forcées) mais cela contribue au côté un peu conte de fées de l'ensemble. Les décors sont magnifiques, les acteurs beaux et sévèrement lookés tels des "fashion victimes" de Tokyo. Et j'ai même appris l'expression ノーブラノーパ dont je vous laisse chercher le sens, bande de petits pervers.

Bref, Paradise Kiss signe deux heures d'un film japonais qui sont étonnamment bien passées, malgré une certaine gentillesse ambiante qui évite heureusement le trop niais.

Article intéressant ?
5/5 (3 votes)

Galerie photos

  • paradise-kiss
  • paradise-kiss-drama
  • paradise-kiss-film

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

sedorikku62
13 Décembre 2011
13:48

Avec un titre de YUI dans le film :D

plumemagique
14 Décembre 2011
13:43

j'étais pressée de le voir depuis que j'en avais vu la bande-annonce. Il m'a fallut tenir quelques mois en attendant qu'une âme charitable veuille bien le mettre en streaming sur Internet, résultat maintenant je retrouve des liens pour ce film partout XD
Je l'ai beaucoup aimé avec sa thématique de la mode que je trouve rarement utilisée dans les dramas ou films japonais (ou alors c'est dû à mon inconnaissance dans le sujet >_ En faisant quelques recherches j'ai découvert qu'il se basait sur un manga et un anime, je me suis alors jetée sur l'anime!! Disons qu'il faut regarder les deux séparément en essayant de ne pas faire trop la comparaison parce que le film ne reprend vraiment que les intrigues principales de l'anime, en en laissant de côté beaucoup. Mais les deux sont biens à leur manière :D

SETH
18 Décembre 2011
12:22

C'est sûr que les propriétaires du films apprécient cette diffusion sans leur autorisation

"si vous trouvez NOTRE projet ailleurs, merci de ne pas le télécharger car malgré une demande de respect de NOTRE travail, beaucoup de charognards se foutent pas mal de nos consignes (nous n'avons autorisé aucune team, forum ou autre à "voler" NOTRE travail et à le publier sur leur compte perso"

Des voleurs qui parlent de vol, je ne savais pas que c'étais des français qui avait travaillé sur un film japonais! c'en est presque risible, non?!
Certes, ce n'est pas licencié en France, mais ce n'est pas une raison
ils devraient proposer leur travail de sous-titrage directement aux producteurs du film pour qu'ils le diffusent, je suis sûr qu'ils vont avoir une réponse positive :lol:

MacGivre
26 Décembre 2011
13:09

et sinon, que signifie "ノーブラノーパ" ? J'ai demandé à une prof de japonais : elle ne connait pas.
J'ai recherché sur google : argh ! C'est assez... hard, et puis les images proposées ne me permettent pas du tout de comprendre l'expression.
ノーブラ = no soutif, ok
mais ノーパ ?

Sinon Seth, une personne qui fait du fansub, ce n'est pas un voleur : il ne vole rien (défintion de voler : s'approprier furtivement ou par la force le bien d'autrui) mais propose de découvrir une oeuvre qui ne serait de toute façon pas importée en France. Les journalistes demandent-ils l'autorisation quand ils traduisent Obama ou toutes personnes ne parlant pas français ? Par contre je ne sais pas pourquoi les teams ne proposent pas de fichiers srt plutôt que les films sous-titrés en hard... là se ne serait absolument pas "illégal" (je crois).

03 Janvier 2012
10:54

ノーパ pour ノーパンツ, "pas de culotte".
ノーブラノーパ (que le clavier japonais me trouve tout de suite !) se réfère donc à une fille habillée, mais qui ne porte pas de sous-vêtements.
Dans Paradise Kiss, ça reste fashion et gentillet, mais effectivement sur Google Images c'est assez hard...
Il semblerait qu'on puisse aussi dire ノーパンノーブラ.

MacGivre
03 Janvier 2012
21:26

Merci pour cette réponse !
J'aurais appris une nouvelle expression -difficile à placer dans une discussion- mais bon, c'est toujours amusant de connaitre ^^

SETH
26 Décembre 2011
14:15

Pour faire court, le fansub n'est pas légal, ni toléré, nuls ne les a autorisés à diffuser ou simplement à modifier le contenu, seuls les ayants droits ont la possibilité de modifier/diffuser l'oeuvre sur un autre territoire, le fait qu'ils ne le font pas , ne les autorise pas à le faire.

Si mon voisin vient prendre ma poubelle pour la sortir, ou viens tondre ma pelouse sous prétexte que je ne le fais pas. Il va vite se prendre une baffe, c'est ma poubelle et ma pelouse!

Certes je suis moins intransigeant quand il s'agit de vielles séries télés datant de 5 à 10 ans, mais quand il s'agit de série de 2010, ou de films, ça reste pour moi un "semblant" de vol.
Et pour être constructif, je ne pense pas qu'un film aussi génial que "Confessions" soit un jour distribué en France (à perte) après que sa diffusion illégale sur le marché français, ait déjà eut lieu...
Et vendre un Blu-Ray sous-titré anglais à mes clients...Alors, j'aurais pu le copier (illégal), le remonter avec des sous-titres français, et le proposer ainsi, mais d'un Blu-Ray acheté aux éditeurs, j'en aurai fait combien de copies..? (toujours illégal, et en plus très chiant)

Je ne pense pas que les diffuseurs fan subb, aient demandés aux ayants-droits s'ils comptaient l'exploiter un jour en France. ET un film fan subbé, est un film vu, qui ne sera jamais acheté, ni même revu à un prix très raisonnable, genre 1€ en VOD HD.

Le fansub, c'est à la fois très bien et nul, car comme c'est le cas de cette news ici même, il ne nous fait pas que découvrir que des oeuvres perdues pour nous autres occidentaux, mais ils nous freinent aussi l'importation d'oeuvres dans une diffusions de qualité en compression et résolution(exit les divx et Mkv) par des voies régulières.
Qui nous permettraient d'avoir Les dernières sorties, des traductions de qualité, correctes et non comme souvent des versions anglaises...
Il y a un marché, du genre le premier épisode gratuit et la saison entière ensuite pour 5€, mais s'il est spolié comme il l'est actuellement, ça ne risque pas d'arriver.
Alors oui, pour le fan subb de séries qui ont au moins 2 ans, qui effectivement, ne seront pas exploitées en France, mais pas de films récents. Et là, les exemples, au delà de cette news sont pléthores:
Quand on trouve des films comme Guilty of Romance pas encore exploité en salles (et sans doute que très peu) sur la toile, déjà fansubbé, je parle de piratage.

Ajouter un commentaire