Mr. Driller : Drill Spirits

Dans le registre facile à porter et idéal pour une portable, Mr. Driller s'imposait. Namco n'a donc pas perdu son temps et nous offre ce Drill Spirits dès le lancement de la console. Dans le fond, peu de choses changent. On creuse toujours de mignons petits blocs colorés en évitant de s'asphyxier. Sauf que cette fois ci, le deuxième écran permet d'avoir une vue un peu plus en hauteur de ce qui risque de s'effondrer sur vous. Un détail bien appréciable, bien qu'en se concentrant sur un écran, il n'est pas facile de détourner son regarde et reluquer le second.

Un nouveau mode de jeu fait également son apparition pour tirer parti des deux écrans de la DS. Il faut toujours creuser, mais poursuivi par une énorme foreuse. Un mode amusant, bien qu'il n'ajoute finalement pas grand-chose au concept de base. Deux façons de jouer différentes sont disponibles. La première, traditionnelle, utilise la croix et les boutons. La seconde permet de jouer avec l'écran tactile. L'on pouvait s'imaginer qu'à trop mettre l'accent sur l'écran tactile comme principale innovation de la DS, certains jeux allaient l'utiliser n'importe comment. C'est le cas de ce Drill Spirits, qui ajoute un "touch mode" tout simplement injouable et inapproprié.

En dehors de ceci, avec ses quatre modes de jeux différents (trois si vous optez pour la version américaine du jeu, méfiez-vous), ses multiples personnages à débloquer et ses modes multijoueurs (une ou plusieurs cartouches), Mr. Driller : Drill Spirits reste une édition portable assez complète de ce désormais classique de l'arcade et ce bien que le gameplay n'ait pas vraiment bougé. Un bon investissement si vous voulez pouvoir creuser partout où vous allez.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles