Metroid Fusion

Metroid Advance

Après l'immense surprise de Metroid Prime sur NGC, c'est avec une excitation non dissimulée que je me suis lancé dans ce Metroid Fusion. En grand fan des premiers épisodes de la saga Metroid, j'attendais beaucoup de ce nouvel épisode 2D. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat est plutôt… surprenant.

Au démarrage, on ne pourra que verser une larme de nostalgie en voyant ces quelques mots : "Nintendô Presents… Metroid 4". Voilà 8 ans qu'on l'attendait, cette suite de Super Metroid. S'en suit une courte intro en images semi-fixes montrant le vaisseau de Samus s'écraser dans un champ d'astéroïdes. Un début bien inquiétant, qui nous force à passer rapidement la page de titre, pour en savoir plus. On tombe ensuite dans un menu tout simple qui nous propose de choisir notre sauvegarde parmi trois emplacements disponibles, et, option intéressante, de choisir si le son va sortir de la GBA ou d'un casque. La bande son change au niveau de la qualité et de la répartition des sons si l'on utilise un casque et que cette option est activée. Après test, je ne peux que vous encourager à jouer au jeu de cette manière.

Une fois sa sauvegarde choisie, le jeu démarre. Une première dans un Metroid, l'intro est très longue et le scénario bien plus détaillé que d'habitude. On admire donc la très longue et très intéressante introduction alternant de sublimes images fixes avec des phases utilisant le moteur du jeu. Vraiment très intéressante, elle raconte les circonstances de l'infection de Samus par le parasite X, ainsi que les raisons du crash de son vaisseau. Au cours du jeu, d'autres cinématiques viendront ponctuer l'aventure, approfondissant réellement le scénario et aussi les pensées de Samus sur certains événements. Alors que les Metroid laissaient la place au jeu pur, on se retrouve, sur GBA, face au premier Metroid scénarisé !

Passés ces quelques moments de narration, on reprend, enfin, le contrôle de la si séduisante (!) Samus, dans sa non moins sexy (re !) nouvelle combinaison bleue. Dès les premiers mouvements, ceux qui auront joué à Super Metroid retrouveront immédiatement leurs marques. Seule différence par rapport à la jouabilité d'origine (A pour sauter, B pour tirer), l'utilisation du bouton R au lieu du bouton "select" pour activer les missiles. Rien de bien révolutionnaire donc, le bouton L servant à maintenir l'arme de Samus en diagonale. Une jouabilité donc toujours autant simple et précise.

Techniquement, ce Metroid Fusion en jette tout autant que son grand frère en 3D sur GameCube. La 2D est vraiment fine et les décors sont absolument somptueux. Les environnements sont vraiment différents et offrent chacun leurs propres thèmes. Cependant, on notera tout de même que pour une fois, le côté "high-tech" aura pris le dessus sur les environnements naturels. Mais rien de bien grave, car malgré tout, on retrouve bien l'ambiance Metroid. L'essentiel est donc là.

Au niveau de la bande son, c'est correct. Les capacités de la GBA sont bien exploitées, surtout en mode casque, et les différents sons et jingle des précédentes versions ont bien sûr été repris. Cependant, les compositions ne sont pas vraiment inoubliables. Elles collent toujours à l'action, mais n'accrochent pas spécialement l'oreille.

Là où le jeu surprend vraiment, c'est au niveau du gameplay. Alors que l'on pouvait s'attendre à un copier/coller de Super Metroid, ce Metroid Fusion utilise subtilement son scénario pour prendre des libertés sur le gameplay d'origine. Ainsi, suite aux diverses transformations dans la structure mollécullaire de Samus, elle peut absorber le parasite X une fois l'ennemi abattu. Une nouvelle manière donc de se refaire son énergie et de recharger ses missiles. Mais le parasite ne se laisse pas faire, et peut s'échapper et même reprendre la forme d'un ennemi. De même, pour récupérer ses upgrade, Samus n'empruntera plus les pièces laissées par le Chozo, mais va reprendre les aptitudes particulières des boss, une fois ceux-ci vaincus. Le jeu met également Samus sous la "tutelle" d'un ordinateur, à qui elle doit rendre compte de sa mission régulièrement. Il lui communique ensuite les données concernant la suite de la mission, renforçant ainsi le côté "scénarisé" du jeu.

Ce Metroid Fusion est bien le digne successeur de Super Metroid. En plus de reprendre ce qui a fait le succès de son prédécesseur, il propose des nouveautés plus qu'intéressantes. Le scénario est également beaucoup plus travaillé que d'habitude, et la mise en scène de l'histoire bien réalisée. Un très grand jeu pour la GBA, qui a de plus le mérite de ne pas être un énième remake. Si vous ne deviez acheter qu'un seul jeu sur GBA en cette fin d'année, ça doit être celui-ci. Enfin, pour conclure, je dois dire que j'aurai vraiment été étonné de voir que ce nouveau Metroid 2D s'éloignait bien plus de ses prédécesseurs que Metroid Prime.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire