Marvel vs. Capcom 2

Constat affligeant : de nos jours, une grande majorité des joueurs ne savent même plus apprécier un jeu en 2D. Ils préfèrent des jeux en 3D ultra buggés, ça fait plus "High Tech". Pourtant, et heureusement, la 2D n'est pas morte et ce Marvel vs. Capcom 2 est là pour nous prouver que malgré tout les préjugés, la 2D n'a pas dit son dernier mot.

Je sais pas pour vous, mais en tout cas, moi j'adore la baston en 2D. Bon, je l'avoue, Marvel vs. Capcom 2 n'est pas entièrement en 2D. En effet, si les personnages, ainsi que le gameplay le sont, les décors, quant à eux, sont modélisés en 3D. Ce procédé permet d'avoir des décors superbes et remplis d'animations (il suffit de voir le stage avec le clown pour s'en convaincre). Et quand on voit tourner le jeu, on sent une fois de plus qu'un cap a été franchi en matière de baston 2D. Tout bouge dans les décors, l'animation est des personnages est ultra-fluide et rapide, même quand six persos sont affichés à l'écran et les persos sont très bien dessinés. Le seul aspect technique qui m'est resté en travers de la gorge concerne les musiques, on ne retrouve plus les thèmes musicaux de chaque personnage et à la place on à une pseudo bande son assez douteuse. Capcom nous avait habitué à beaucoup mieux dans ce domaine là.

Et oui, une fois de plus Capcom retouche le gameplay. Cela dit, cette fois, les innovations sont nettement moins légères que sur les épisodes précédents. Tout d'abord, on ne joue plus en équipe de deux mais bien en équipe de trois. Ensuite, le striker qui était choisi aléatoirement dans le premier disparaît pour laisser sa place à trois striker différents. En fait, en plein combat, on peut utiliser, par une simple pression sur le bouton "L" ou le bouton "R" et de manière illimité les deux autres combattants de l'équipe comme striker. Le système de fury à lui aussi eu droit à quelques modifications. Comme on a trois persos, on peut soit faire une fury à trois simultanément (L+R simultanément), soit commencer une fury avec le premier persos et enchaîner avec la fury du persos suivant et ainsi de suite, jusqu'à ce que la jauge de furie soit épuisée. D'une facilité enfantine à exécuter, ces furys renforcent l'aspect impressionnant du jeu. Enfin, Capcom a transformé sa légendaire maniabilité. De six boutons, on passe à quatre. Les coups moyens ont donc disparus, mais les commandes sont ainsi mieux adaptées au pad Dreamcast.

Le gros point fort du jeu réside quand même dans le choix de persos disponibles. 56 personnages,quand même, ça le fait. Cependant, au début, vous n'aurez le choix qu'entre 24 personnages (ce qui est déjà suffisant), mais plus vous jouerez, plus vous pourrez en débloquer... si, bien évidemment, vous habitez au japon. Et c'est ce détail qui casse toute l'ambiance de Marvel vs. Capcom 2 pour nous, pauvres petits Européens, vu qu'il faut impérativement jouer en réseau ainsi qu'à la version arcade pour pouvoir débloquer la majorité des 32 persos cachés. En effet, Capcom, pour lancer le marché du jeu en réseau et pour relancer le marché de l'arcade a eu la bonne idée de distribuer trois types de points différents pour les différentes façons de jouer. Les D-points, pour toutes les parties faites sur Dreamcast, les V-points pour les parties sur arcade et les N-points pour les parties sur le net. Avec ces points, vous pouvez acheter des persos dans le mode Secret Factor. Certains persos ne demandent qu'une sorte de points pour être achetés alors que d'autres demande plusieurs types de points. Les deux dernières façons de collecter les points étant impossibles en Europe, vous n'aurez ainsi accès qu'à une dizaine de persos, ce qui est un peu frustrant. Heureusement, sur le site www.gamefaqs.com vous pouvez télécharger un bloc VMS contenant les 56 personnages.

Ce que l'on peut retenir de ce Marvel vs. Capcom 2, c'est qu'il est quand même techniquement impressionnant, n'en déplaise à ceux qui pensaient que la 2D n'avait plus rien à faire dans le monde merveilleux des jeux vidéos. Si en plus on ajoute à cela une maniabilité d'enfer, un gameplay ultra-accessible et une palette de combattants bien plus que généreuse on obtient un des meilleurs jeu de baston 2D toutes machines confondues (de toute façon la DC reste la meilleure dans ce domaine, je vois mal la PS2 stocker toutes ces animations dans ses petits 4 mb de ram vidéo) qui vous fera passer de nombreuses heures de plaisir en attendant le choc des titans : Capcom vs. SNK.

Achetez-le ! C'est de loin un des meilleurs jeu de baston en 2D. Certes, il est bien plus bourrin qu'un Street Zero 3 ou qu'un King of Fighters. Cela dit, le gameplay est plus immédiat et le fun est omniprésent.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles