Jet Set Radio Future

Jet Set Radio fait partie des jeux qui ont marqué la trop courte histoire de la Dreamcast. Un gameplay original, une réalisation inédite, une ambiance démente et un plaisir de jeu sans limite étaient les piliers de ce hit. Après de nombreuses rumeurs de suites sur DC, c'est finalement sur XBOX que verra le jour la séquelle de ce jeu, sous l'appellation Jet Set Radio Future.

On prend les mêmes, et on recommence ! C'est un peu le mot d'ordre de ce Jet Set Radio Future (JSRF). Du moins, c'est que l'on pourrait croire au début. Car si effectivement ce JSRF reprend le style graphique et une majeure partie du casting du premier opus, le tout a été passé à la moulinette future en profitant au passage également de la puissance de la Xbox. Et le constat est simple, tout a été exagéré au maximum. Vous aimiez grinder sur toutes sortes de surfaces horizontales ? Et bien essayez maintenant les grind vertical sur les poteaux téléphoniques ! Bousculer le monde dans les rues vous réjouissait ? Alors préparez-vous à renverser encore plus de monde ! Un petit coup d'accélérateur ne serait pas de refus ? Sacrifiez dix spray et vous aurez droit un super boost (accompagné au passage d'un superbe effet graphique) ! Je pourrais continuer comme ceci pendant des heures, mais je pense que vous avez compris le principe. Tout ce qui pouvait être fait dans JSR peut être refait dans ce JSRF, et même bien plus encore, dans un univers encore plus vaste, plus beau, plus peuplé et plus varié. Et tout ça bien sûr accompagné d'un scénario toujours aussi amusant et d'une bande son de malades (en Dolby Digital 5.1, s'il vous plaît).

Deux petits reproches sont tout de même à faire. Le premier vient des graphs automatiques. Le système où il fallait effectuer des combinaisons de touches pour tagger les murs n'est plus, et maintenant, il faut tout simplement longer le mur en maintenant la gâchette R appuyée. Dommage ! Le second, c'est les combats contre la police. Quand vous vous retrouvez en confrontation avec les forces de l'ordre (même si vu les moyens employés, on peut parler de forces du désordre ;-)), la zone dans laquelle vous vous trouvez se ferme et vous êtes obligés de vous en débarrasser avant de pouvoir reprendre votre mission. Ce changement, même s'il apporte l'obligation de combattre les flics, rend, de part leur absence pendant le reste de la mission, l'accomplissement des tâches à effectuer dans les niveaux nettement plus aisé. On sent de ce fait comme un vide pendant les premières heures de jeu. Une fois encore, dommage ! Mais en dehors de ça, c'est vraiment du tout bon. De plus, les quelques similitudes entre le pad Xbox et le pad DC font que la jouabilité est identique. Elle est donc précise, sans pour autant nous faire oublier que nous sommes sur des roulettes.

Ce JSRF est, en résumé, une version Dreamcast surdopée aux hormones Xbox. Plus rapide (malgré quelques ralentissements, surtout dans le garage), plus délirante, mais aussi plus facile, elle offre toutefois au joueur des heures de fun rarement égalées sur console. A cela s'ajoute encore un mode multi-joueurs jusqu'à quatre permettant de s'éclater encore longtemps une fois le jeu fini dans tous les sens (même s'il vous faudra plus bien une bonne vingtaine d'heures pour le finir à 100%). Avec Halo, sans doute LE jeu à posséder sur Xbox à l'heure actuelle.

Petite déception

L'avis de Gael

Grand amateur du premier opus de Jet Set Radio, c'est avec beaucoup d'espoirs que j'attendais cette version Future. Cependant, toutes mes attentes n'ont pas été comblées.

Techniquement, JSRF possède un seul défaut (mineur, qui plus est). Il s'agit des couleurs ternes employées là où JSR offrait des décors sinon flashy, au moins plus voire très colorés. L'ambiance générale et le concept correspondent beaucoup moins à ces dominantes grisâtres ou verdâtres (comparez le ciel et les infrastructures des deux opus). Heureusement, tous les stages ne sont pas si ternes ; il manquera tout de même des niveaux flashy. Hormis cette petite déception, il faut reconnaître que JSRF reprend les caractéristiques techniques de son ainé en les améliorant de bien belle manière. Les décors s'avèrent gargantuesques, bourrés de détails et d'effets de lumières superbes. Sur la fin, le domaine jouable est tout simplement hallucinant. Dans son animation, on appréciera la fluidité et la stabilité de l'ensemble, malgré quelques gros ralentissements lorsque plusieurs personnages doivent être calculés simultanément (quel calvaire, ce garage !). En ce qui concerne la bande sonore, les morceaux s'avèrent adaptés, quoiqu'un brin répétitifs.

Le bât blesse, en revanche, plutôt dans le gameplay. Là où on attendait un système de jeu encore étoffé, on ne constate que de rares améliorations et pire, certaines régressions ! Si l'on ne choisit toujours pas sa figure (et heureusement), l'on peut désormais réaliser des tricks pendant un grind, rider les lampadaires et changer de sens à l'aide d'une simple pression sur le bouton Y - plus pratique. Malgré tout, le jeu semble plus lent (le "turbo-R" du premier volet s'adapte très mal au stick gauche) et les sauts parfois interminables et peu précis. Pour ce qui est des tags, il n'est à présent plus possible d'effectuer les combinaisons directionnelles de JSR. Quelque soit la taille du graff, dans JSRF il vous faudra appuyer jusqu'à dix fois d'affilée sur R pour le dessiner, ou fortement ralentir pour ne pas rater un morceau du graff en cas de pression continue. Le jeu a également mal évolué dans les affrontements avec la police. Cela n'en rend l'aventure que plus facile ; quel dommage !

Toutefois, Jet Set Radio Future reste un excellent titre. La touche Sega, encore et toujours, nous pousse à revenir au jeu pour apprécier les challenges et recherches proposés (on touche parfois aux limites de la plate-forme), ou encore découvrir les vingt-quatre personnages. SmileBit est en forme, quoiqu'en diront les éternels insatisfaits tels que moi !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • Jet Set Radio Future 0
  • Jet_Set_Radio_Future

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles