Good Luck!! (drama)

On a déjà vu pas mal de drama japonais sur Kanpai, mais celui-ci a une saveur un peu particulière : on dirait presque une fiction d’entreprise. Autant Yama Onna Kabe Onna utilisait le décor d’un Mitsukoshi de Tokyo pour faire évoluer ses personnages de vendeuses dans le fictif Marukoshi, autant on se doute que sur une thématique tel que l’aviation civile, la supercherie est moins évidente. C’est donc ANA, l’une des deux grandes compagnies aériennes japonaises (avec JAL) qui se prête au jeu du sponsoring et fournit locaux et matériel.

NB : le drama Good Luck!! a été diffusé sur la chaîne TBS début 2003, pendant 10 épisodes.

Le sujet est plutôt simple : un jeune copilote têtu et sûr de lui (Shinkai Hajime, joué par Kimura Takuya) se plie aux foudres d’un supérieur hiérarchique froid et insensible (Kôda Kazuki / Shinichi Tsutsumi). Celui-ci se juge responsable d’un accident survenu 12 ans plus tôt et, depuis, ne supporte pas la moindre imperfection parmi le personnel de bord. En parallèle, Shinkai rencontre une jeune mécanicienne, Ogawa Ayumi (Kou Shibasaki), qui fait ce job depuis que ses parents sont morts dans un accident d’avion… 12 ans plus tôt. Vous voyez le topo. Donc : apprentissage du boulot et des valeurs de pilotage, mâtiné de romance et de mélancolie. Ca va pleurer des larmes dans les yeux...

Si Good Luck!! n’avait pas eu le gros budget lié au sujet ANA, et ses deux jeunes acteurs en vogue, ce drama serait passé totalement inaperçu. L’histoire n’est pas spécialement passionnante, tout du moins les déroulements sont assez redondants d’un épisode à l’autre. Et, alors que certaines personnalités pourraient être approfondies, on s’aperçoit qu’elles ne cachent rien de plus que ce qu’on apprend au début. Seule l’interprétation du « chô kakkoii !! » (trop classe !) Takuya Kimura remonte un peu le niveau. Shibasaki Kou, elle, joue dans le même registre que d’habitude : renfrognée et râleuse.

Vous l’aurez compris, ce drama n’a absolument rien d’inoubliable. L’équipe d’acteurs est sympathique (Naoto Takenaka est toujours marrant, Kuroki Hitomi solide comme d'habitude), le cadre également, mais il manque du travail sur les personnages pour que le tout gagne en crédibilité et en intérêt. Tout cela est bien ficelé au niveau plastique ; certains plans de décollage, atterrissage, vol, ainsi que les séquences prises du ciel à Narita sont très belles. Mais l'histoire tire la langue assez rapidement. Cela reste sympathique à regarder, mais sans véritable charme particulier.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Galerie photos

  • good-luck
  • Goodluck Drama
  • Goodluck

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles