Ghiblies

Courts métrages I & II du studio Ghibli

Dans la pleine lignée des projets lancés par Ghibli plus ou moins à l’aveuglette, les Ghiblies se découpent en deux mini épisodes d’une durée totale d’une petite demi-heure. Pensés par feu KONDÔ Yoshifumi, ils sont réalisés par MOMOSE Yoshiyuki, l’un des deux metteurs en scène de Mes Voisins les Yamada. Les épisodes reprennent une partie du caractère visuel de ce dernier. Le graphisme oscillera ainsi entre l’aspect crayonné d’un trait mobile et des expériences de 3D, parfois beaucoup plus stériles visuellement parlant. Dans tous les cas, c’est l’infographie sur laquelle a longtemps travaillé MOMOSE, qui a servi de base à tous les travaux des Ghiblies, à l’image de la production Yamada. Globalement, le second Ghiblies ravira beaucoup plus que le premier. Il se pare de couleurs magnifiques et de décors pleins de détails, et met en scène des effets spéciaux parfois très impressionnants.

L’on sera beaucoup moins réjouis par l’aspect scénaristique des deux courts-métrages. Très axé private joke voire « vie du studio compréhensible uniquement par les employés », il ne devrait pas passionner les foules. Après tout, les deux opus sont destinés, pour l’un à une diffusion sur Internet et au musée officiel, et pour l’autre à accompagner Le Royaume des Chats au cinéma et en DVD. Reste que, finalement, les Ghiblies ne donnent pas tant que cela une idée de la vie au studio, et déçoivent franchement par leur manque de contenu, et leur histoire au moins obscure pour qui ne travaille pas sur place. Ils relancent toutefois la question de la prononciation du radical « Ghibli » : on lit ジブリ [jiburi] au Musée Ghibli, ainsi que dans le générique du deuxième épisode, mais c’est prononcé ギブリ [giburi] dans ces essais… Encore l’un des mystères insondables du studio ! Comme le propose la fin du deuxième épisode, « à suivre »...

Article intéressant ?

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire