Gekitotsu! Aikido (film)

The Defensive Power of Aikido Techniques

Gekitotsu! Aikido (The Defensive Power of Aikido en anglais) est un film de Shigero Ozawa, avec Sonny Chiba. Sorti en 1975, il retrace de façon romancée la vie d’O Sensei Morihei Ueshiba, fondateur de l’Aikido. Pour rappel, cet art martial est une création originale descendant de plusieurs Koryu, et en particulier le Daito Ryu Ju Jutsu dont Morihei Ueshiba est détenteur du Kyoju Dairi (diplôme d’enseignant). La particularité de l’Aikido tient en partie à son aspect philosophique et à son absence de volonté de détruire, au contraire des écoles anciennes.

Bien que très romancé, j’y ai trouvé des éléments particulièrement appréciables, comme par exemple la séquence d’ouverture : une démonstration de Kisshomaru Ueshiba (fils du fondateur et a l’époque Doshu de l’Aikido).

Voir la bande-annonce sur YouTube.

Comme on peut s’y attendre, la réalité historique a été quelque peu malmenée et si l’ensemble est plaisant à regarder, il n’est surtout pas à prendre au pied de la lettre. C’est pourtant surprenant lorsque l’on sait que Kisshomaru Ueshiba a été impliqué dans la production de ce film comme certains détails le laissent penser. La démonstration de la séquence d’ouverture bien sûr, mais également la reproduction exacte des rouleaux offerts par Onisaburo Deguchi à Morihei Ueshiba lors de l’ouverture de son dojo à Ayabe. En revanche, on y voit le fondateur de l’Aikido avec un tempérament bien trempé, pour ne pas dire violent, qui s’avère certainement plus proche de la réalité que l’image de paix et d’amour qu’il véhiculait à la fin de sa vie.

Le film s’éloigne assez fortement des nombreux témoignages que l’on peut trouver sur la vie d’O Sensei, notamment via les interviews réalisées par Stanley Pranin, et certains noms ont d’ailleurs été modifiés. C’est le cas par exemple de Takeda Sokaku qui devient Soubei Honda et dont l’ecole Daito Ryu est renommée pour l’occasion Shiten Ryu. En changeant de nom, Takeda semble aussi s’être adouci et être au final assez peu intéressé par l’argent. De nombreux témoignages racontent pourtant que ses tarifs étaient prohibitifs et qu’il pourchassait Morihei Ueshiba pour obtenir l’argent des licences de ses élèves. Il est vrai qu’on y perd l’aspect romantique du grand maitre d’arts martiaux désintéressé.

Un autre point qui m’a amusé est la taille relative des personnages. J’ai effectivement trouvé Ueshiba relativement grand par rapport aux autres personnages. Il mesurait pourtant environ 1.55m, ce qui lui a valu dans un premier temps d’être réformé. Il se serait suspendu avec des poids pour gagner le centimètre qui lui manquait et intégrer l’armée. De même, Sokaku Takeda mesurait 1.54m.

Malgré tout, le film est agréable à regarder et on finit par se prendre au jeu de rechercher qui est qui et de recouper le scenario et la réalité.

Article intéressant ?
4.67/5 (6 votes)

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

anthony
13 Octobre 2014
14:39

Le lien de la bande annonce est un lien mort. Merci pour larticle. Bonne continuation.

loic perazzi
10 Avril 2015
19:52

film sympa et agréable à regarder ,mais on sent bien que c'est romancé ;à quand une version plus récente et exhaustive sur sa vie ?

Ajouter un commentaire