Game Boy Player

Dès sa présentation, le Game Boy Player aura créé la controverse. Accessoire indispensable pour certains, objet commercial inutile pour d'autres. Il n'empêche que, une fois accroché au port hi-speed de la GC, cet accessoire nous offre une manière totalement nouvelle de découvrir, ou redécouvrir, les jeux Game Boy Advance. Car mine de rien, c'est sur un grand écran que certains titres prennent toute leur dimension. Je pense en particulier aux RPG, qui demandent de longues heures de concentration sur le petit écran de la GBA. Là, le confort de jeu devient optimal. Et couplé au pad Hori pour Game Boy Player (pad fortement recommandé, ne serait-ce que pour le confort et la précision des triggers digitaux, même si l'on peut assigner les touches L+R à X+Y dans le menu) c'est une veritable SFC qui renaît devant nos yeux. Dur du résister à l'appel de la nostalgie dans ces conditions. Surtout devant certains remake de titres cultes, ou certaines sublimes productions originales.

Mais malgré tout cela, le Game Boy Player a aussi ses défauts. Minimes certes, mais tout de même présents. Il faudra déjà supporter les faibles capacités sonores de la GBA. Lorsque le son sort de la portable, il faut avouer qu'il n'est pas désagréable. De la télé, ou pire, d'une installation Home Cinema, ça fait comme un choc. Une sorte de retour à la Mega Drive en quelque sorte. De plus, j'ai remarqué quelques petits défauts sonores à certains moments, à croire que l'émulation n'est pas parfaite à 100%. D'un point de vue visuel, l'on peut sélectionner deux tailles d'écrans. Soit la taille normale, avec un cadre tout autour (20 motifs de cadres à choix), soit une version agrandie où il ne subsiste que deux bordures du cadre en haut et en bas de l'écran. Le mode agrandi est plus agréable, mais aussi plus pixelisé. Pour contrer cela, il y a la possibilité de choisir d'avoir des graphismes plus flous ou plus net. Le flou donne une belle image, mais tend à faire baver les sprites lorsqu'ils bougent, alors que la netteté offre des déplacements propres malgré une forte pixellisation. Il conviendra donc mieux de rester en normal.

En parlant des fonctions, il est à noter que le GB Player offre la possibilité de changer de cartouche en laissant la console allumée, ainsi qu'une minuterie permettant de limiter le temps de jeu dont l'utilité m'échappe encore. Côté animation, on note également quelques saccades assez régulières, qui ne sont pas présentes lorsque l'on joue sur GBA. Enfin, le plus gros défaut vient du fait que cet adaptateur n'émule que la GBA, ce qui veut dire que les jeux GB et GBC qui seront branchés dedans passeront comme sur GBA. Les améliorations Super Game Boy de certains jeux GB passent donc définitivement à la trappe. Dommage ! Et comme l'écran ne s'adapte pas à ces jeux, l'on a comme sur GBA le petit écran carré avec bandes noires avant le cadre, ou l'écran large déformé. Bref, pas terrible, même si rares sont les jeux GB et GBC auxquels j'aurais pu jouer sur ma télé. Mais en dehors de ces petits défauts, le GB Player reste un excellent accessoire pour revivre le meilleur de l'histoire du jeu vidéo.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles