La fin de Xenoblade : explications du scénario

Xenoblade Chronicles : genèse complète et théories en français

Comme je l'avais fait à l'époque pour la fin de Xenogears et quelques autres titres (voir les articles classés sous le tag "fins de jeux vidéo"), je vous propose une explication complète du scénario et de la fin de Xenoblade. Récemment localisé et malgré une concurrence aux fraises dans le genre, il reste un des chefs-d’œuvre du RPG et son histoire est particulièrement passionnante.

Les explications du scénario et l'interprétation de la fin sont basées sur ma propre compréhension de Xenoblade. Si seul Tetsuya Takahashi (le scénariste des Xeno-series) connaît réellement et totalement l'histoire, je pense que cet article est soumis à discussion et je serai ravi de lire vos théories en commentaires.

Évidemment, l'article suivant est blindé de spoilers en tout genre. Arrêtez donc la lecture immédiatement si vous comptez faire Xenoblade ou si vous ne l'avez pas encore fini. Vous voilà prévenus !

La création de l'univers du jeu de Xenoblade

A l'origine, il y a le monde tel qu'on le connaît. Probablement un peu dans le futur, notre civilisation est un peu plus avancée et deux scientifiques ont conçu une machine (un programme que l'on connaîtra dans Xenoblade en tant qu'Alvis) potentiellement capable de créer un nouvel univers.

Le chercheur, Klaus, plus curieux que sa collègue, décide de lancer l'expérience grandeur nature alors que les tests ne sont pas terminés. La création du nouvel univers entraîne la fin de notre monde et la création d'un nouveau : il s'agit d'un Big Bang.

Seules deux entités sont conservées, Zanza et Meynas, qui ne sont autres que les deux scientifiques à l'origine d'Alvis. Chacun d'eux devient un dieu de l'univers, représenté par un titan, qui sont les seuls éléments sur un océan infini :

  • Bionis (Kyoshin), un monde organique
  • Mékonis (Kishin), un monde mécanique

Voici une vidéo des environnements rencontrés dans Xenoblade sur Bionis et Mechonis :

Des débuts du nouvel univers aux évènements du jeu

Au bout d'un moment, les deux dieux se sentent seuls et créent des êtres à leur image pour vivre sur chacun des deux titans. Sur Bionis, Zanza crée les Homz. Sur Mékonis, Meynas crée les Machinas, et non les Mekons contrairement à ce qui est laissé entendre quasiment jusqu'à la fin de Xenoblade. A noter que les intentions des dieux ne sont sans doute pas les mêmes : Meynas souhaite perpétrer la vie et Zanza cherche à être aimé voire adulé. Ils veulent toutefois tous les deux braver la solitude.

Zanza crée un être spécifique géant, appelé Argor / Arglas, destiné à devenir l'hôte physique de son âme. Argor devient un leader des habitants de Bionis et se rapproche de Miqol, leader des habitants de Mékonis. Ils forment un pacte de paix et vivent dans l'harmonie. Argor devient notamment un ami très proche d'Eghil, le fils de Miqos. Les générations évoluent et les Nopons apparaissent.

A noter qu'Argor, tout comme Dickson, vient de la terre des géants : une autre race d'habitants de Bionis sur l'épaule gauche du titan. La carte était terminée en version bêta mais n'a pas été incluse dans la version finale de Xenoblade. On la voit dans la séquence de fin. Voici quand même une vidéo :

Cependant, au fur et à mesure des générations, Zanza s'aperçoit que les dieux sont petit à petit oubliés des habitants. Il crée donc une quatrième race, les Hyenta / High Entia qui, purs, contiennent un gène caché capable des les transformer en Télessia pour anéantir toute trace de vie sur les titans et lui permettre de recommencer un cycle de vie : c'est la destruction puis recréation "deus ex machina". A noter que Zanza et Alvis / Monado contrôlent l'ether et son flux qui est la source de toute vie dans cet univers, ce qui explique qu'ils peuvent voir le futur.

Se sentant délaissé, voyant les humains s'élever intellectuellement et technologiquement (donc oubliant leur dieu), Zanza cherche à prendre possession d'Argor. Mais il ne peut pas s'imposer dans un corps ; il programme alors Alvis en Monado, sous la forme d'une épée qui lui permet de faire le lien et d'investir le corps du géant. Zanza commence ensuite à déclencher la libération des Télessia qui attaquent toute forme de vie sur les deux titans.

Meynas s'aperçoit que son peuple Machina est en danger et réplique en contrôlant son titan Mékonis. Zanza fait de même en contre-attaquant avec Bionis armé de l'épée Monado. Les Hyenta qui n'ont pas encore muté en Télessia parviennent alors à sceller le corps d'Argor qui contient Zanza, à l'île Prison. L'explication est cachée aux populations et on oublie ce qui s'est vraiment passé et pourquoi.

De nombreuses générations ont passé. Alvis reste un témoin silencieux tout le long.

Sur Bionis, Dickson et Lorithia, les disciples de Zanza, commencent leur plan pour faire libérer leur dieu. Une expédition Homz, discrètement menée par Dickson, se rend au mont Valak pour récupérer l'épée légendaire Monado. Dickson tue tous les Homz présents y compris Shulk, alors très jeune, qui a été choisi pour devenir l'hôte de Zanza et dans lequel l'âme du dieu est transférée.

Sur Mékonis, Meynas ne peut pas intervenir auprès des Machinas. Eghil, se sentant trahi par sa déesse, décide de venger son peuple de Bionis tout seul. Il crée alors de puissants robots, les Mekons, qui attaqueront sans relâche les habitants de Bionis. Des Mekons encore plus puissants, les "Facias", sont construits à partir de Homz laissés pour morts, auxquels il supprime souvenirs et libre-arbitre afin d'en faire de simples machines de guerre (ce qui fonctionnera mal sur Fiora et Gado).

Mais Eghil a également compris que les races de Bionis sont également son flux vital et le nourrissent à leur mort, en retournant à la terre. C'est pourquoi il tue le maximum de Homz et vole leurs corps.

Explications sur la fin de Xenoblade : la recréation

Je ne détaillerai pas les actions du jeu qui sont trop nombreuses, bien détaillées et expliquées tout au long de l'aventure. J'enchaîne donc directement sur la séquence finale.

Pour accompagner la lecture de cette partie, voici la chanson de fin du jeu, composée par Yasunori Mitsuda :

Lorsque Shulk parvient à anéantir Zanza avec Monado-3 et son équipe, Alvis l'informe que ce monde sans dieu ne pourra pas continuer. Shulk devient le nouveau dieu et doit décider de ce qu'il veut faire avec l'univers. Le jeune homme décide que le nouvel univers doit être sans dieu et que chacun doit se constituer son futur sans le connaître et sans que le destin ne soit pré-écrit.

Il se passe probablement entre six mois et un an entre la première et la seconde séquence de fin. Fiora passe six mois dans une machine inventée par Vanea, appelée la "Chambre de Régénération" qui lui permet de retrouver son corps organique.

Mékonis avait été anéanti par Zanza mais Bionis s'est effondré. Il reste des ruines du titan mais toutes les races (Homz, Nopons, Hyenta, Machina, mais pas les géants qui sont éteints) vivent désormais en harmonie sur ce qui semble être une île naturelle construite par Alvis à partir de l'inconscient de Shulk. On peut aussi penser qu'il s'agit du bras de Mékonis. Pour être clair, il ne s'agit pas de la Colonie 9.

En tout cas, les peuples de Xenoblade se reconstruisent une ville globale où tous vivent ensemble. Shulk et Fiora, enfin en couple, souhaitent partir à l'aventure et connaître les autres peuples qui vivent au-delà des océans. On peut également imaginer qu'Alvis a recréé le monde tel qu'il était avant l'expérience de Klaus. En tout cas, on voit bien dans ce nouveau Big-Bang qu'il existe plusieurs galaxies.

---

Pour finir, voici une vidéo complète de la fin de Xenoblade, depuis le combat contre le dernier boss -Zanza- jusqu'au générique de fin (en anglais) :

Pour voir cette vidéo avec les sous-titres français (mais pas en HD), cliquez ici.

Article intéressant ?
5/5 (11 votes)

Galerie photos

  • xenoblade-bionis
  • xenoblade-klaus
  • fin-xenoblade
  • xenoblade-zanza
  • xenoblade-geants
  • xenoblade-alvis
  • fin-de-xenoblade
  • xenoblade-chronicles-fin
  • xenoblade-fiora
  • xenoblade-fin

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

SoKeA
10 Septembre 2011
12:03

Sympa mais je n'ai pas lu l'article. Tu m'excuseras parce que je n'ai pas fini le jeu encore... Dis moi que tu l'as déjà terminé ? On reviendra le lire plus tard.

10 Septembre 2011
12:06

Évidemment ;-)
Sinon, ne lis rien et ne regarde même pas les images si tu n'as pas fini le jeu !
A plus tard sur ce sujet

Moies
10 Septembre 2011
17:20

Très bon article ! Quelques petites questions :

• « Une expédition Homs, discrètement menée par Dickson, se rend au mont Valak pour récupérer l’épée légendaire Monado. Celle-ci tue tous les Homs présents y compris Shulk, alors très jeune, qui a été choisi pour devenir l’hôte de Zanza. »

→ Je croyais que Monado ne pouvait pas blesser les Homz… j'ai loupé quelque chose ?

• « Meynas ne peut pas intervenir auprès des Machinas. » → Pourquoi ? Est-ce parce qu'elle était épuisée suite au combat entre les deux géants ?

À la fin du jeu, que devient-elle ?

• « ce qui semble être une île naturelle construite par Alvis à partir de l’inconscient de Shulk » N'est-ce donc pas Shulk qui décida de cela pendant qu'il était encore un dieu ?

PS : on écrit « Télessia » et non « Telehia » (ça doit être en anglais ça), « Facias » et non « Face », « Homz » et non « Homs ».

11 Septembre 2011
09:12

Merci pour ce commentaire très intéressant.

- Excellente remarque. Il semblerait plus logique dans ce cas que Dickson se charge du massacre, il faudrait que je revoie le passage du jeu où c'est expliqué.
- Il me semble que Meynas est figée dans le cœur de Mekonis suite au combat des titans. A la fin du jeu, elle est transformée en Monado par Zanza puis disparaît lors de la création du nouvel univers.
- Je n'ai pas l'impression que Shulk se soit attardé sur ces considérations topographiques. Il me semble que son seul désir est que le monde soit sans dieu et que chacun choisisse son destin par ses propres choix, sans connaître le futur.

Pour l'orthographe des noms propres, j'ai fait le jeu en version japonaise sous-titrée en anglais, ceci explique cela. Je vais corriger !

Mr Head
14 Septembre 2011
00:18

Très bon article sur l'explication d'un jeu mythique! J'aimerais ajouter aussi quelques précisions :

lors du big bang qui efface la civilisation des humains, la station spatiale n'a pas été complètement détruite et deviendra l'île prison qui descendra du ciel. A son bord Zenza, Meynas les deux scientifiques survivants deviendrons les dieux de ce nouveau monde. Aussi l'apparition des titans est symbolique de la civilisation des humains, ce sont en quelque sorte des vestiges de la vie biologique de la terre, par le biais de Bionis. Mekonis représente la technologie que les hommes ont pu apporter sur la planète.
Pour ce qui est d'Alvis, c'est un peu compliqué. Le nouvel univers a donné en quelque sorte une conscience à l'ordinateur capable de recréer la vie. Zenza incarne alors Alvis en Monado pour l'aider à s'incarner dans le géant. Mais après sa défaite, et son emprisonnement, Zenza s'incarne en Monado en attendant que son disciple Dickson, lui apporte un nouveau corps. Il choisi Shulk. Entretemps, Alvis du choisir d'incarner un autre corps, plus humain et deviens le prophète des Hayentes.
A la fin, lorsque Shulk bat Zenza, les âmes des deux Dieux sont revenus en forme des Deux Monados respectifs des deux titans. Shulk a alors accès aux données de Alvis (qui lui explique comment est né son univers) afin de recréer un autre monde, selon son désir. Shulk se trouve dans l'île prison qui est en fait la station responsable du drame, l'endroit idéal pour refaire un big bang. Et selon le désir de son nouveau Dieu, Alvis efface les Monados, et lui même, afin que les peuples puissent vivre en paix et libre sans subir les caprices de Zenza qui ne désirait qu'une seule chose : que ses créations le vénèrent.

Voilà ce que j'ai compris, en complément de cet article qui est déjà très complet.

Fugelas
22 Septembre 2011
19:30

Bonjour,
Juste bravo pour ces explications, j'espère que ce site durera encore pour comprendre à 100 % des scénarios parfois durs à comprendre entièrement la première fois ^^

Bonne soirée!

MTLZ
09 Octobre 2011
16:38

Salut à tous,

Je viens à peine de finir le jeu après 95 heures d'intenses sessions, j'ai beaucoup aimé mais un peu déçu que le scénario soit si difficile à cerner. Peut être qu'on peut se dire que les créateurs voulaient qu'on se creuse la cervelle pour saisir toutes les subtilités de l'intrigue...
Quoiqu'il en soit, l'article est très bon et répond à quelques unes de mes interrogations mais à mon niveau il reste encore pas mal de zones d'ombres.

- Pourquoi Klaus change-t-il de nom pour Zanza ? S'est-il nommé tout seul ? (pour un dieu ça ne serait pas étonnant).
- Il est dit que Dickson tue les membres de l'expédition y compris Shulk, donc admettons que Zanza se place dans son corps, pourquoi le retrouve-t-on prisonnier sur l'île prison ? Pourquoi après que Zanza quitte le corps de Shulk, ce dernier peut continuer à vivre comme avant ?

Merci à ceux qui m'apporteront leurs lumières car c'est assez frustrant de rester dans le flou sur cette histoire.

kura
09 Octobre 2011
23:22

Pour info concernant la bande son (qui pour moi est la meilleure que j’ai eu l’occasion d’entendre, ce qui n’est pas rien vu que j’ai fait FFVI, chrono cross…), contrairement à ce que tu dis dans ton test shimomura n’a composé que 10 des 91 pistes du jeu, la quasi totalité étant réalisées par Manami Kiyota (50) et ACE + (30).Pour un passionné, tu m’as l’air étonnamment mal renseigné ^_-

Sinon, simple curiosité (je viens de finir xenoblade mais je n’ai pas eu la chance de faire xenogear): le scénario du jeu t’a t’il énormément marqué ou le considères tu comme une espèce de sous-xenogear (le background, de toute évidence, est beaucoup moins complet mais je m’interroge surtout sur le script de l’histoire, que j’ai personnellement vraiment aimé au final)?

10 Octobre 2011
08:29

Kura, je t'ai répondu dans l'article sur le test de Xenoblade (pas la peine de poster ton commentaire en double ;-))

Jerem'
09 Octobre 2011
23:39

Bonjour, j'ai beaucoup aimé cet article.
Beaucoup de questions découlent des ces longues cinématiques ce fin.
Sur ce une question me taraude: Toute l'histoire se passe t-elle dans un univers virtuel? Dans un ordinateur nommé ALVIS???

Mr Head
10 Octobre 2011
00:29

D'après une interview des concepteurs du jeu, l'idée originale est venue par hasard et ils ont réfléchi à l'histoire après. Sur une base d'un conflit entre deux mondes opposés (humains-machines), l'histoire complexe de Xenoblade s'y adapte car le concept des deux titans est très fort.

Ce que j'ai apprécié, c'est que le début de l'histoire ne montre qu'une quête des plus banales : retrouver le méchant pas bo pour venger la mort de la gentille fille. Et puis au fur et à mesure que l'on progresse dans cet univers riche (et pourtant limité à deux géants), on se rend compte que les méchants ne sont pas ceux que l'on croyait au début.

Et puis arrivé à l'exploration de Mékonis, les révélations et twists s'enchaînent, donnant encore plus de profondeurs aux personnages. Et puis je pense personnellement que la révélation de la fin avec l'expérience de la station spatiale n'est qu'un prétexte pour justifier le monde bizarre de Xenoblade. Dans l’interview, les concepteurs expliquent qu'ils voulaient faire plaisir autant aux Japonais qu'aux Occidentaux. Les Japonais se contente d'une aventure dans une autre dimension, sans rapport avec le monde réel. Pour les occidentaux, le fait de lier ces deux mondes donne une clé plus vraisemblable à l'histoire.

Enfin, comme l'histoire a été pensé après le concept, les auteurs n'ont pas eu le choix que de laisser des flous dans l'histoire en brouillant certaines pistes. De cette façon, chacun est libre de combler ces lacunes selon son ressentit et son imagination.

Pour répondre aux questions : Oui je pense que Zanza est le nom de Klaus devenu mégalo.
Le géant a été un hôte tout comme Shulk, sûrement des restes de personnalité du Dieu qui la rendu immortel. Shulk est devenu un hôte une fois mort enfant, et c'est la personnalité du Dieu Zenza qui l'a permit de ressuscité. Donc lorsqu'il est sortit du corps adulte de Shulk, le héros est redevenu effectivement mort. Mais grâce à l'amour et l’amitié de ses amis (100% cliché) il a ressuscité pour coller la raclé à Zenza.
Pour l'univers 100% virtuel, je ne pense pas. C'est plutôt un monde que Alvis (l'ordinateur) peut façonner. Zenza avait besoin de détruire Mékonis pour récupérer les deux Monados et créer encore un nouveau monde plus plaisant pour lui. Shulk le détruit avec sa propre Monado et accède aux données d'Alvis pour façonner un monde meilleur sans Dieu. Par ce fait Alvis non plus n'existe plus et le monde reste tel qu'il sera à la fin.

MTLZ
10 Octobre 2011
19:10

Merci pour ta réponse,
OK si c'est vraiment l'amour et l'amitié des amis qui le font revivre, c'est un peu décevant personnellement car je suis vraiment passionné par les scénarios bien ficelés où on est capable de quasiment tout expliquer. Mais bon, c'est limite un détail par rapport au reste du jeu il faut l'admettre.
De manière générale, mais ça reste très subjectif, je trouve que le scénario bien que passionnant me semble mal distillé. L'intrigue du début du jeu est vraiment motivante, on a un ennemi bien défini, un objectif clair et on ne se pose pas trop de questions (d'ailleurs les visions de Shulk sont largement suffisantes et l'effet est très classe). Mais à partir de l'intrigue Zanza, j'ai trouvé que ça devenait un peu confus et j'ai eu l'impression que Eghil est tombé comme un cheveu sur la soupe, un peu pour remplacer le Facia Noir. Plus loin rebelote, Eghil est remplacé par Zanza, bref c'est les chaises musicales des méchants, les héros changent de cibles et passent d'un objectif à un autre.
Mais surtout à la première lecture des dialogues j'ai vraiment eu l'impression d'être largué par les rôles de chacun, les trahisons un peu tirées par les cheveux (comme si c'était audacieux de faire de Dickson un traître). D'ailleurs je trouve que les trahisons chez les méchants ça a toujours plus d'impact... Bref j'ai passé un bon moment mais dommage que la fin de l'histoire soit pas très claire (comparé au début), j'aurais vraiment rien eu à redire à l'ensemble de l'oeuvre.

Laurent
31 Octobre 2011
08:37

Bonjour,
Il est sûr et certain que le lieu où se déroule le jeu est la planète Terre : avant d'affronter Zanza, les héros parcourent une partie du Système Solaire (Jupiter, Mars, la Lune ...). On constate à ce moment que la Terre est recouverte à 100% d'eau. Cette précision suggère que l'action se déroule dans un futur lointain où les humains ont quitté la Terre ; et dans ce cas le projet des scientifiques habitant la station spatiale est, a priori, de créer une machine apte à générer la vie sur Terre en fonction des souvenirs des humains. Le programme étant en phase de test il génère des éléments inattendus (Bionis et Mékonis qui sont une représentation de Klaus et de sa collègue).
Des millénaires s'écoulent, on ignore ce que devient la station spatiale, cela n'ayant pas d'incidence dans le scénario.
Etes-vous d'accord ? si oui n'hésitez pas à ajouter les précisions dans l'article.
Cordialement

invité
30 Juin 2013
16:55

Le jeu se déroule bien sur la planète Terre, mais celle-ci n'a pas été desertée par les humains. Il me semble que Klaus, lorsqu'il lance le programme, détruit la civilisation actuellement présente, et la Terre se recouvre à 100% d'eau à ce moment là, puis les deux titans emmergent de l'océan, la suite on la connait ;)

G
10 Décembre 2015
20:33

Bravo
J'ai adorer revoir la fin de Xenoblade.

Quelle histoire!! En regardant cette vidéo suite à la lecture de cet excellent article des frissons m'ont parcouru le corps. Shulk, Reyn, Monica, Rikki et les autres vont rester dans ma tête un moment. Quand je vois Xenoblade Chronicles X c'est vraiment un ton en dessous... et cela grandit encore l'aura de ce jeu de dingue.

Quelle idée excellente ils ont de se servir du corp de Bionis et Meconis comme lieu de vie des Homz, Machinas et compagnie!!

Xenoblade Chronicle est vraiment le meilleur RPG auquel j'ai jouer. Il allie tout ce qui me plait dans un jeu. Monstres gigantesques, durée de vie colossale, activités multiples, grosse liberté et histoire captivante sans oublier ce coté science fiction magique accompagné dans un monde gigantesque et magnifique.

250 h de jeu pour moi en deux parties. Et vous??

Article très bien écrit et plaisant à lire. Merci pour le résumé de l'histoire, pour la vidéo de fin qui m'a fait frissonner et ce continent inconnu sur l'épaule de Bionis.

Ajouter un commentaire