E3 2007 : retour sur un salon dédié au jeu

Electronic Entertainment Exposition Media and Business Summit

Bon, j'avais plus ou moins annoncé que l'on ferait ce retour sur l'e3 dans notre dernier podcast, mais finalement les emplois du temps respectifs nous conduisent plutôt à un article éditorial plus classique. Contrairement au combo de l'an dernier (Julien pour les conférences pré-e3 et moi-même pour le bilan e3 2006), cette fois, je vous fais le package dans un seul article !

Comme vous le savez, l'Electronic Entertainment Expo de cette année à subi des changements de taille, résumés dans le dernier podcast. Beaucoup plus petit, mais surtout plus intimiste et dédié intégralement aux professionnels, il est censé offrir plus de place au jeu pur. Bien renseignés par les divers sites Internet qui retranscrivent l'évènement, nous pouvons déjà tirer un premier bilan de ces trois jours, historiquement, représentatifs de ce qui nous attend pour la prochaine année de jeux vidéo.

Résumés rapides par constructeur

Commençons, dans l'ordre, par Microsoft qui a cette année ouvert le bal des conférences. Bien sur ses appuis, le constructeur a fait l’étalage d’une confiance (presque) à toute épreuve, et en a profité pour montrer pas mal de ses gros titres : Devil May Cry 4, Ace Combat 6, Virtua Fighter 5, Grand Theft Auto 4 et son futur contenu inédit, Resident Evil 5, Halo 3, Project Gotham Racing 4 avec des mobylettes, Fable 2, Mass Effect, Assassin’s Creed, Too Human ou encore Lost Odyssey. Que des suites ou presque, mais bon, on s’habitue et de toute façon le qualitatif devrait être à chaque fois au rendez-vous.

Pour contrer la masse des party games et autres social games, la 360 accueillera Viva Piñata Party Animals, Scene It? et Rock Band. Le Xbox Live Arcade n’est pas en reste, avec Bomberman Live, Sensible World Soccer, Super Puzzle Fighter II Turbo HD Remix, Track & Field, Golden Axe et autre Sonic the Hedgehog. Le Marketplace proposera également bientôt de la VOD, mais celles qui nous intéressent surtout sont les 500 heures de contenu Haute Définition qui viendront avec.

Gears of War va finalement débarquer sur PC avec cinq chapitres inédits, un éditeur de cartes, un boss inédit et des nouveaux modes à plusieurs. J’espère que tout cela arrivera vite sur le Marketplace 360 et, si possible, pas payant hein ! Enfin, la Xbox 360 Elite est confirmée pour le 24 août en Europe.

Un petit mot pour finir sur l’absence de Banjo-Kazooie. C’était pourtant un bon moment pour le montrer ! J’espère que Rare ne perd pas trop de temps avec leur Mario Party à la sauce mexicaine, car j’ai hâte de voir le retour du duo de choc en HD.

« Hello, my name is Reggie and… I’m happy ! » Nintendo s’est gargarisé pendant de loooongues minutes sur les chiffres de ventes phénoménaux de ses machines. A grands renforts de clips marketing (un peu vieillots, j'ai trouvé), toute la clique de Mario s’est attachée à démontrer pourquoi Wii et DS étaient si intéressantes pour tous.

La Wii se parera bientôt d’une nouvelle chaîne de transfert de Mii, autour de concours sur la reproduction de personnalités. L’inspiration, ils ne sont pas allés la chercher très loin : Mii Plaza, Famous Mii et autres font déjà ça depuis de longs mois… Parallèlement, on n’a toujours pas d’info sur l’exportation des propriétés d’un Mii, voire des sauvegardes. Quand on va faire un tennis ou autre chez un copain, c’est toujours très chiant.

Et les jeux dans tout ça ? Reggie nous a donc montré Resident Evil Umbrella Chronicles et l’improbable Wii Zapper (toujours moins pire que le GunCon 3), Metroid Prime 3 Corruption, Super Mario Galaxy, Super Smash Bros. Brawl, le nouveau Mario Kart en ligne avec son volant déjà sorti chez un tiers, et Mario & Sonic aux Jeux Olympiques. On attend aussi Soul Calibur Legends, Final Fantasy Crystal Chronicles The Crystal Bearers, No More Heroes ou encore NiGHTS Journey of Dreams. L’achat d’une Wii import US va très vite se faire ressentir si les plannings européens ne bougent pas, comme d’habitude… Par contre, le software DS a un peu été le grand absent de la conférence. A part une présentation du dernier Zelda - Phantom Hourglass, déjà sorti au Japon, on n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Pourtant, j'aurais bien aimé voir Dragon Quest IX par exemple.

Mais le point d’orgue de la conférence était sans doute l’attendu Wii Fit, présenté en grandes pompes (ou plutôt en chaussettes, pour le coup) par Miyamoto et Iwata, qui ne sait toujours pas parler anglais (depuis le temps qu’il prend des cours, ce serait presque inquiétant). Trois pseudo profs de fitness, tout droit sortis d’une chaîne câblée américaine, accompagnaient la démonstration « pèse-personne » de ce qui sera encore un des très gros titres de la machine en termes de vente. Basé sur la Wii Balance Board, un accessoire qui calcule votre équilibre en temps réel, Wii Fit multiplie les mini-jeux plus ou moins sérieux autour du fitness. Incontestablement un coup énorme pour le public visé par Nintendo.

Il manquait quand même à la conférence un Wii Music Orchestra (face à Guitar Hero 3 et RockBand, c’était pourtant le moment !), de même que Project Hammer et surtout Disaster. On aurait bien aimé également le retour d’un gros titre (Kid Icarus, je dis ça, je dis rien) ou une vraie licence originale, mais bon, on fera sans pour l'instant.

Sony, bon troisième dans la course a la next-gen, avait préparé quelques cartouches. En premier lieu, Metal Gear Solid 4 Guns of the Patriots reste (pour l’instant) exclusif à la PS3, et sa première démo jouable arrive ces prochains jours à Tokyo. Reste que Konami pousse toujours Sony à prendre une décision concrète ; m’est avis que la version 360 n’est encore pas du tout écartée (Subsistence, quand tu nous tiens)…

La PlayStation 3 a donc montré un certain nombre de futurs bons jeux. Il était temps, diront certains, et moi le premier. Avec SingStar, Resident Evil 5, Rock Band, Little Big Planet, Heavenly Sword, Ratchet & Clank Future, Gran Turismo 5 ou encore Killzone 2, la PS3 se pare d'un catalogue enfin attirant. Le PlayStation Home se précise de plus en plus, et les jeux à télécharger (Warhawk, WipEout HD, SOCOM Confrontation, etc.) arrivent tranquillement. De plus, le Blu-Ray semble bien parti pour gagner la première partie de sa guerre contre le HD-DVD (forcément, si Microsoft ne se décide pas à mettre son lecteur en standard...).

La PSP, quant à elle, fait moins la grande absente que l'an dernier. Non seulement quelques gros jeux vont bientôt débarquer (Patapon, le God of War 1.5, son propre Silent Hill et un nouveau WipEout), mais en plus une nouvelle version est annoncée. Bon, elle ne change pas grand chose dans l'absolu, mais face à la DS, tout est bon à prendre... Cette nouvelle PSP sera donc plus petite, avec le même écran, une meilleure batterie et des temps de chargement raccourcis. La prise TV, par contre, j'ai du mal à saisir le concept, pour une portable...

Au rang des abonnés absents, on citera le Gran Turismo Mobile, LocoRoco 2, Final Fantasy VII PSP, les Tekken et, plus inquiétant, Final Fantasy XIII. Les actionnaires ont-ils eu des sueurs froides ? Parallèlement, Sony a bien sûr confirmé la baisse de prix de 100$ de la machine, qui se répercute en Europe à travers un pack console + 2 manettes + MotorStorm et Resistance, toujours à 600€... Mouais. Si on n'aime pas ces jeux, on en fait quoi ? Autant attendre un véritable nouveau pack simple à 500€ en fin d'année, avec une Dual Shock 3 vibrante.

L'analyse de Kanpai!

Microsoft n'a donc annoncé aucune baisse de prix ni bundle attractif pour la fin de l'année de sa 360. Pas non plus de machine gravée à 65µm, ni de gros disque dur... Dommage, parceque la Xbox Halo 3 à 20Go et 90µm, ça sent vaguement le foutage de gueule. Enfin, Nintendo reste bien avec ses 512Mo de mémoire flash, dans le genre… Mais pour le nom de code 360 Falcon, une console moins coûteuse et plus fiable pour MS, il va devenir indispensable qu'elle sorte en Premium avant Noël, à moins de 400€. A tous points de vue, ce serait jackpot pour MS, il ne faut donc pas laisser passer cette occasion.

Car mine de rien, à part aux Etats-Unis, les ventes ne sont pas si fabuleuses que ça. Il ne reste qu’une flopée de semaines avant que la Wii rattrape sa concurrente américaine en termes de ventes mondiales, et ce même si elle ne joue pas dans la même catégorie. Maintenant, tout le jeu pour MS est de ne pas laisser la PS3 faire de même. La 360 est une console aux possibilités logicielles solides, aux dirigeants ouverts et au catalogue de plus en plus large et varié. Cet e3 n’a peut-être fait que le confirmer, mais mine de rien c’est déjà pas mal.

La Wii, malgré des ventes exceptionnelles, a eu six premiers mois un peu faiblards pour les gamers en termes de jeux. Mais la balance (haha!) va s’inverser tout bientôt. Il faudrait être d’une sacrée mauvaise foi pour ne pas le reconnaître. Car les gros jeux débarquent, et même si Nintendo ne prend pas de risque, je serais bien curieux de savoir qui ne va pas s'amuser avec Mario Galaxy et autres en fin d'année.

Ah mais au fait, en quoi Wii Fit ne serait pas un « vrai » jeu vidéo ? Faut arrêter de déconner les copains. C’est pas parcequ’on ne va pas faire des nuits d’autiste dessus que ça n’en fait pas un (bon) jeu. Cette négation de l’évolution du jeu vidéo est assez déplorable, et ça a tendance à devenir une sale habitude sur les forums. « C'était mieux avant », hein...

Du côté de Sony, on semble avoir stoppé l'hémorragie du « tout va bien, tout est sous contrôle » (à part chez ces boulets de la division Europe…). Ca tombe bien, ça commençait à se voir qu'ils étaient grotesques... Du coup, entre la baisse de prix et les jeux annoncés, leur machine prend un sérieux coup de vent dans la poupe (ce n'est pas une métaphore, bande de cochons !). Maintenant, à 100$ de moins ou en bundle, j’ai l’impression que le petit milieu du gaming commence à parler de la machine comme de quelque chose d’abordable. Je ne veux pas faire mon radin, mais non, désolé, 600€ ce n’est pas une petite somme. Sans relancer le débat sur les capacités technologiques de la machine, accompagnée d’une deuxième manette et de ses deux jeux, on est encore quasiment à 2/3 d’un SMIC...

Bref ! Plus, largement, après l'e3 de cette année, beaucoup râlent. « Gna-gna-gna service minimum tout ça ». En attendant même si l’on ne possède qu’une seule des trois machines, la fin de l’année va être chargée au niveau des gros titres. Alors pour ceux qui ont deux ou trois des consoles next-gen dans le salon, le portefeuille va faire la gueule… Et ça, pour des gamers qui se plaignent, c’est non seulement contradictoire, mais caractéristique d’un esprit aigri et bien frustré. Dommage pour vous, mais moi en tout cas, je vais bien me marrer sur next-gen dans les mois à venir !

Dire que l’e3 de cette année est merdique, c’est aussi vouloir signaler qu’on en a suivi d’autres les années précédentes. C'est très bien sauf que, relisez vos tablettes, chaque année ça râle dans tous les sens et quand les jeux arrivent, on n’entend plus personne (sauf VRAIMENT les plus aigris peut-être, ils se sentiront visés)… Alors merci bien pour la « bobo attitioude », mais on repassera.

Sortez de votre bulle, les copains ! Le marché des core gamers va continuer à baisser en ratio mais pas en nombre. De plus, pour s’équilibrer, le marché a besoin de ses trois constructeurs ET de stratégies différentes. Et ça, c’est la diversité des publics (en âge, en sexe et surtout en investissement en temps) qui le permet, rien d’autre. Aucun des constructeurs ou éditeurs de jeux n’est philanthrope, réveillons-nous.

Pour ma part, j’aime le jeu vidéo d’aujourd’hui, je n’ai pas la gâchette facile du « c’était mieux avant » et je ne vis pas mes jeux vidéo exclusivement dans le passé. Du coup, cet e3 2007 m'a satisfait. Que ça plaise ou non !

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Nemo
24 Juillet 2007
10:59

J'arrive un peu après la guerre mais je pense que réduire l'argument de ceux qui n'ont pas été convaincus par Wiifit a "Ce n'est pas un vrai jeu", c'est tomber vous même dans la caricature que vous vouliez dénoncer.

Car Wiifit est plus qu'un simple accessoire, c'est le symbole de ce qui attends les joueurs une fois SMG et MP3 passé, c'est aussi le symbole de la nouvelle stratégie de Nintendo. Dévelloper du jeu casual style Brain Training, Cooking Mama. Je ne dis pas que c'est mal, Nintendo l'assume. Je dis juste que pour une partie des gens, dont je fais partie, c'est inquiétant comme vision du jeu vidéo voire même franchement rageant pour ceux qui soutenaient Nintendo pendant les périodes de vaches maigres.

Wiifit a catalysé beaucoup de passion car il est un symbole ( tein c'est quand même Miyamoto qui est venu avec cette chose). Réduire juste les critiques à de l'aigreur "C'était mieux avant" est facile et réducteur et votre article manque clairement d'analyse du rejet par une partie des personnes de ce que propose Nintendo.

Bon courage pour la suite de Kanpai.

Ajouter un commentaire