Dead or Alive 3

Après seulement deux volets, la série Dead or Alive a su s'imposer, grâce notamment à ses charmantes combattantes aux formes généreuses, parmi les meilleurs jeux de combat 3D, au côté des très prestigieux Virtua Fighter et Soul Calibur et des très grand public Tekken. Microsoft l'a bien compris, et comme Sony avait déjà raflé Tekken et Virtua Fighter pour sa PS2, il leur fallait à eu aussi un gros jeu de combat en exclusivité. C'était donc tout naturel que leur choix se porte sur Dead or Alive 3.

Dès les premiers instants, Dead or Alive 3 (DoA3) se veut être un jeu qui en jette, avec une superbe introduction en image de synthèse. Passé cette mise en bouche, on se retrouve face à un menu tout ce qu'il y a de plus classique, très proche de celui de Dead or Alive 2. Côté mode de jeux, là aussi, pas de réelle surprise, on retrouve les classiques Story, Survival, Time Attack, Tag Battle, Versus, Watch et Sparring mode. Certains modes, comme le Survival, le Time Attack et le Versus peuvent se jouer soit 1 contre 1, soit en tag battle. Le mode Story est assez décevant. Déjà creux dans DoA2, il l'est encore plus dans ce DoA3. On se retrouve donc face à un enchaînement de combats d'un round avec, de manière quasi exceptionnelle, de petites séquences de scénario et se concluant sur des fins en images de synthèse, une fois encore superbe, mais parfois sans aucun rapport avec l'histoire du personnage.

Techniquement, DoA3 est très beau, et surtout très propre. L'absence d'aliasing reste le point le plus surprenant, surtout après avoir joué à DoA2 sur PS2. A côté de cela, on notera des personnages un peu plus détaillés, et des décors un peu plus riches. Le jeu est donc superbe, mais ne met pas non plus sur le cul, si je peux m'exprimer ainsi. Les musiques sont toujours autant sympathiques, sans pour autant être inoubliables. Elles vont bien dans l'action du combat, et finalement, on leur en demandait pas plus. Par contre, petite déception au niveau des doublages des personnages. Les voix de Jann Lee et Kasumi ont été changées. On s'y habitue, mais après de longues heures sur DoA2, ces voix sonnent vraiment faux. La jouabilité est en tout point similaire à celle de DoA2. Cependant, il vaudra mieux opter pour un Controller S, voire un pad de constructeur tiers, pour pouvoir jouer de manière optimale.

La grosse déception du jeu vient de son gameplay. On se souvient tous des nombreuses différences qu'il y avait entre les deux premiers DoA. Si les commandes restaient les mêmes, des innovations, comme la gestion du relief, avaient changé la façon d'aborder le jeu. Mais voilà, DoA3 devant être impérativement prêt pour le lancement de la Xbox, la Team Ninja n'a sans doute pas eu le temps de retravailler le gameplay, et s'est plus contentée de modéliser de nouveaux niveaux et persos, et de soigner tous les petits détails "tape à l'œil" du titre.

En conclusion, Dead or Alive 3 est un très beau jeu, jouable et fun. Malheureusement, il est regrettable de constater que le gameplay n'a pas bougé d'un poil depuis l'épisode précédent. La Team Ninja ferait bien de faire attention à ce que cela ne se reproduise plus, sans quoi sa série pourrait connaître la même déchéance qu'un certain Tekken. En attendant, on se retrouve donc plus face à un DoA 2,5 mis à jour techniquement plutôt que face à un réel nouvel épisode. Mais comme une partie des détenteurs de Xbox n'auront peut-être pas connu les précédents DoA, qui s'en souciera...

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles