Crazy Taxi 3 High Roller

CT3 HR

Après s'être fait remarquer une première fois en Arcade, puis à deux reprises sur Dreamcast, l'excellent jeu de taxi de Sega revient exclusivement sur Xbox. A nouvelle plate-forme, nouveau gameplay ?

Rien ne sert de tourner autour du pot pendant des heures. Pour que vous soyez intéressé par ce Crazy Taxi 3, il vous faudra avoir manqué un épisode, voire ne pas avoir du tout connu la série. Car le principal défaut de ce troisième opus, c'est qu'il n'innove en rien par rapport aux précédents volets. Il faut donc toujours amener un maximum de clients à leur destination en un minimum de temps, le tout dans trois immenses villes. En lisant trois immenses villes, ça peut paraître énorme. Cependant, sur les trois, une seule, Glitter Oasis, est inédite, puisque l'on retrouve West Coast de Crazy Taxi 1 et Small Apple de Crazy Taxi 2. Un tiers d'inédit donc. Mais d'un autre côté, heureusement que West Coast est de retour, car malgré le fait que Small Apple et Glitter Oasis sont des villes sympathiques, elles sont désespérément plates. Dommage, car le relief de West Coast avait aussi contribué à rendre le jeu amusant.

Le recyclage va encore plus loin lorsque l'on regarde les graphismes du jeu. Par rapport aux versions DC, le jeu n'a que peu évolué à ce niveau-là. Les textures sont un peu plus fines, des effets de lumières ont été ajoutés et l'animation a gagné quelques images/seconde. Mais à côté de ça, il y a toujours les mêmes ralentissements aux mêmes endroits, le même clipping, et une modélisation des personnages toujours aussi pauvre. Bref, un jeu qui aurait été beau sur DC mais qui reste très moyen pour une Xbox. A se demander d'ailleurs si il n'était pas prévu sur la dernière machine de Sega à la base. Le jeu propose également un mode Crazy X, équivalent du Crazy Box des opus précédents, offrant plusieurs épreuves sympathiques à faire avec son taxi. Cependant, une fois encore, si certaines épreuves sont vraiment originales, d'autres sentent trop le réchauffé. Vraiment dommage, surtout que c'est la seule alternative au gameplay original. Mais heureusement, avec ce Crazy Taxi 3, on s'amuse quand même. Le gameplay, bien qu'à bout de souffle, reste encore très fun, surtout pour ceux qui ne connaissent pas, ou ont manqué un épisode. Cependant, Sega va devoir revoir le concept en profondeur pour un quatrième volet (si quatrième volet il y a, bien sûr), sans quoi l'odeur de réchauffé risque bien de se transformer en odeur de brûlé. Moi qui n'ai fait que le premier Crazy Taxi sur DC, je m'amuse bien à découvrir les nouvelles villes, et à refaire encore et encore des courses dans West Coast. Mais je comprends tout à fait que ceux qui ont déjà écumé les deux épisodes DC, vont hurler au scandale. Donc au risque de me répéter, à ne recommander qu'à ceux ne connaissant pas totalement les Crazy Taxi.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Ajouter un commentaire