Castlevania Chronicles

Sorti en 1993 sur PC au Japon, ce remake du premier épisode de la saga Dracula sorti sur Famicom aurait normalement dû sombrer dans l'oubli à tout jamais. C'était cependant sans compter sur Konami et son envie de faire toujours plaisir à son public (et surtout à son compte en banque). C'est donc avec une joie non dissimulée que je me suis lancé corps et âme de ce remake du remake.

Après une courte intro en images de synthèses relativement décente, on se retrouve face à une page de titre nous invitant à choisir entre les mode "Original" ou "Arrange", ainsi que la possibilité d'aller se balader dans les options. Après une courte réflexion d'un dixième de seconde, je décide de commencer avec le mode "Original".

Dans ce mode, on retrouve, à quelques loadings supplémentaires près, la copie conforme de la version PC (version X68000). On a donc droit à des graphismes 2D un peu vieillots se situant un poil au-dessus de ceux du quatrième épisode sur SFC et une bande son qualité Mega Drive à la réorchestration des thèmes douteuse (pour ne pas dire catastrophique). Ce n'est donc pas digne d'une PSone, mais la magie opère quand même. Qu'il est bon de retrouver toutes les sensations d'antan. On avance, on saute et on donne des coups de fouet. Un gameplay simpliste qui toutefois réjouira tout fan de la première heure. La difficulté est croissante et bien dosée, même si vers la fin, certains passages peuvent s'avérer ardus. La durée de vie est assez courte, puisque le jeu ne contient que huit niveaux en tout.

Après un petit échauffement sur la version "Original", je suis allé voir du côté de la version "Arrange". Konami nous parlait d'optimisation graphique, le seul changement constaté tient dans un changement des sprites de Simon et Dracula. Le jeu reste donc quasiment identique à la version X68000 à ce niveau là. Il faut donc chercher les différences ailleurs. Et c'est tout d'abord au niveau sonore qu'elles interviennent. Toute la bande son a été réorchestrée. Le seul problème, c'est que certains thèmes avaient déjà été mal remixés sur la version d'origine et ce sacrilège n'a été qu'amplifié. La cacophonie des premiers niveaux est insoutenable. Heureusement, dès le quatrième niveau, après de longues minutes de supplice auditif, on trouve enfin une bande son de bonne qualité (exception faite de la deuxième partie du combat contre Dracula qui pousse au lointain les frontières du mauvais goût). Ensuite, la difficulté a été revue à la baisse et il y a possibilité de régler le niveau de difficulté, le nombre de vies données d'office au joueur et le choix d'avoir ou non un temps limité pour finir les niveaux. Une option bien appréciable pour les moins persévérants d'entre nous. Un mode "Time Attack" s'ajoute également une fois le jeu fini. Cependant, les scores sont vraiment trop facile à battre. Enfin, à chaque niveau terminé, on gagne des artworks de ce jeu et de "Symphony of the Night". Une option très sympathique étant donné la qualité de ces dessins (surtout pour ceux de "Symphony of the Night"). En dehors de ça, tout est strictement identique à la version "Original".

Avant de terminer, juste un mot sur les différences entre cette version X68000 et la version d'origine sur Famicom. Ce remake n'en est pas la copie conforme. Si le scénario et certains thèmes graphiques sont identiques, la structure des niveaux est, quant à elle, différente. De plus, le jeu possède maintenant huit niveaux, contre six à l'origine. Et bien évidemment, techniquement, un fossé sépare les deux versions. Les personnes ayant déjà fait (et adoré) le premier Dracula sur Famicom peuvent donc faire ce remake sans crainte de se retrouver devant un simple "copier-coller".

En conclusion, ce jeu ne se destine pas à tout le monde. Il faut vraiment être fan de la série pour l'apprécier. Si ce n'est pas le cas, mieux vaut alors s'orienter vers "Symphony of the Night" (PSone, Saturn) ou "Circle of the Moon" (GBA) nettement plus aboutis à tous les niveaux.

Pour terminer, il faut noter que cette version propose, dans le menu des options, une interview intéressante du producteur du jeu qui parle notamment du futur épisode de la saga (sans pour autant y dévoiler la machine, Aaaargh !).

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles