Capcom à l'ouvrage pour Nintendô

Une révolution dans le jeu vidéo ?

Décidément, cette semaine aura été riche en surprises pour la Gamecube. La plus marquante étant sans doute l'annonce de la création de 4th Production Studio par Capcom. Ce "studio" (que l'on pourrait presque plutôt considérer comme un label) regroupe plusieurs créateurs célèbres de chez Capcom (SHIBATA Hiroshi, MIKAMI Shinji, KOBAYASHI Hiroyuki, INABA Atsushi et KATO Hiroki), afin d'offrir des nouveaux jeux à un nouveau public. Et ce public, c'est celui de la GameCube. Par la même occasion ils ont déjà annoncé 5 jeux pour le cube violet de Nintendô. Mais avant d'en parler, il me paraît nécessaire de traiter d'un point qui ressort de cette présentation.

Sans le savoir, j'ai bien l'impression qu'une petite révolution est en marche dans l'industrie du jeu vidéo. Lorsque l'on va sur la page de 4th Production Studio, les mots utilisés lors de l'introduction sont assez forts. Je vous recommande vivement d'aller lire ça à l'adresse suivante http://www.capcom.co.jp/gamecube/english.html , avant de continuer la lecture de ce billet d'humeur.

Voir un développeur si souvent habitué aux suites et autres recyclages nous parler de la dégénérescence perpétuelle du marché du jeu vidéo, en mettant en cause les trop nombreuses séquelles et franchises qui reposent plus sur la popularité du personnage que sur l'intérêt du jeu, peut surprendre. Capcom nous aurait-il fait une belle prise de conscience, ou ont-ils tout simplement employé des "génies" du marketing en vue de changer radicalement leur image ? Rien ne permet aujourd'hui de donner raison à l'une ou l'autre des deux hypothèses. Cependant, ce qui est sûr, c'est que les ambitions des créateurs de 4th Production Studio sont plus que les bienvenues à l'heure actuelle. Proposer des jeux nouveaux et excitants aux joueurs, voilà une promesse qui rassure. Bien sûr, il faudra encore voir les produits finis avant de voir si elle sera bien tenue, mais toujours est-il qu'aujourd'hui, il est bon de savoir des développeurs prennent enfin conscience de la qualité intrinsèque du jeu et non juste de son potentiel marketing. Une façon de penser qui se fait de plus en plus rare et qui méritait donc d'être soulignée. Maintenant, l'on peut encore s'interroger sur le choix de la plate-forme. Pourquoi la Gamecube ? Après tout, s'ils voulaient inonder le marché de jeux nouveaux et excitants, et toucher le plus large public possible, n'aurait-il pas été plus judicieux de sortir les jeux sur PS2 ? Je pense que non. Si Capcom a choisi la NGC, c'est d'une part pour la souplesse offerte pour le développement.

Ensuite, il y a tout l'esprit qui va avec Nintendô. Ce sont un peu les artisans du jeu vidéo, qui luttent du mieux qu'ils peuvent contre le jeu vidéo marketing à la Sony ou M$. Des gens qui proposent des jeux qui correspondent justement aux idées des futures productions de 4th Production Studio. La rencontre était donc inévitable. Enfin, il y a sans doute une histoire de gros sous, mais compte tenu du fait qu'aucun détail n'a été donné sur ce point-là, il faudra attendre des confirmations avant d'en discuter. Venons en maintenant à la petite révolution dont je parlais en début de paragraphe. Même si le cas semble encore assez isolé (quoique l'histoire de Square et son Game Designer Studio est assez similaire), je ne serais pas étonné de voir des réactions de ce style se multiplier parmi les grands développeurs nippons, et peut-être aussi occidentaux. Et si ce mouvement continue, on pourrait alors bien se retrouver avec une NGC offrant des jeux réellement innovants et amusants en quantité suffisante pour y jouer toute l'année. Une sorte de retour à l'âge de la Super Famicom, qui sera plus que bénéfique pour cette industrie, dont la qualité des jeux produits ne cesse de baisser depuis le leadership de Sony. Je m'emporte peut-être déjà un peu trop, mais que voulez-vous, je suis trop amoureux du jeu vidéo, et alors qu'il m'a souvent déçu ces dernières années, je vois en ce geste un signe d'un avenir plus radieux. Ne reste plus qu'au futur de confirmer si cet acte courageux de la part de Capcom restera seul, ou si il sera bien vite imité par d'autres.

Pour terminer, parlons tout de même un peu des jeux. 5 nouveautés NGC présentées d'un coup, ça n'arrive pas tous les jours, surtout venant d'un éditeur tiers. Dans l'ordre, nous avons donc biohazard 4, Viewtiful Joe, Product Number 03 (P.N.03), Dead Phoenix et Killer 7. Cinq jeux tous bien différents. Voir biohazard 4 dans cette liste peut étonner. Après tout, il s'agit de la dernière séquelle en date d'une franchise populaire de Capcom. Lorsque l'on lit le texte de 4th Production Studio, on se demande vraiment ce que vient faire ce titre là. Cependant, ils ont toujours parlé de ce bh4 comme étant un épisode marquant un tournant décisif dans la saga. Et au vue des premières images et vidéo, cela semble bien être le cas. Le héros mis en scène est à nouveau Leon S. Kennedy, héros de bh2. Mais il semble cependant beaucoup plus froid dans cet épisode. Tellement d'ailleurs que cela laisse supposer qu'il pourrait être atteint d'un virus tout droit sorti des labos d'Umbrella. En plus de ça, son nouveau look lui offre aussi une classe folle, égalant (surpassant ?) celle d'un certain Dante de Devil May Cry. Un design qui tranche radicalement avec le côté "cliché" des héros des anciens biohazard. Le jeu sera aussi totalement en 3D et devrait proposer enfin une jouabilité décente. Côté ambiance, ça devrait être encore plus sombre que les autres épisodes, nous entraînant au plus profond de la mystérieuse société Umbrella (avec encore, comme nous le supposons avec Gael depuis le trailer, pourquoi pas une course contre la mort avec un Leon infecté par un virus). Un jeu qui devrait donc proposer une réelle évolution dans la saga, et dont nous avons hâte de mettre nos mains dessus. Malheureusement, en notant 200X pour sa sortie, 4th Production Studio semble nous annoncer un éventuel retard pour ce titre.
Le deuxième jeu, Viewtiful Joe, c'est un peu notre coup de cœur à GNS. Ce jeu, au design typique de l'époque SFC, est un simulateur de super héros. Alternant 2D pour les décors et cell-shading pour les personnages, il ressuscite le "beat them all" 2D, tout en y ajoutant la possibilité de frapper les ennemis avec classe. Normalement, on devrait vraiment se prendre pour un super héros en y jouant. Les premières images nous ont vraiment tapé dans l'œil, et l'on attend beaucoup de ce Viewtiful Joe, prévu pour le printemps 2003. A n'en pas douter un jeu qui va créer la surprise.

Le troisième jeu a plus de peine à convaincre. P.N.03, bien que dirigé par Shinji MIKAMI, n'arrive pour l'instant pas à susciter l'envie. Il offre un scénario peu original et une ambiance assez froide. A noter que l'héroïne possède quelques similitudes avec la très regrettée Joanna Dark (façon N64, pas Xbox, bien sûr). Côté gameplay, on nous annonce quelque chose à mi-chemin entre Devil May Cry et Tomb Raider. Un concept qui reste donc séduisant, malgré un design sans réelle âme, du moins pour l'instant.
Le quatrième jeu, Dead Phoenix, aura suscité d'abord l'enthousiasme, lors de la découverte du descriptif et de quelques artworks, puis la déception, face aux premiers screenshots. C'est simple, pour l'instant nous avons l'impression d'avoir affaire à un sous Panzer Dragoon, graphiquement assez moyen. Mais comme il ne sortira qu'en été 2003, il a encore le temps de se bonifier.

Le cinquième et dernier jeu, Killer 7, semble être le moins avancé. Son scénario s'annonce passionnant, et son design assez original. Cependant, les graphismes restent actuellement très dépouillés et l'ensemble manque de charisme. Mais comme pour Dead Phoenix, il a le temps de s'améliorer, sa sortie n'étant prévu que pour l'hiver 2003.

Pour découvrir tous ces titres plus en détail, je vous encourage à vous rendre sur le site de 4th Production Studio (voir lien plus haut) le 22 novembre, date à laquelle les trailers officiels seront uploadés.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles