Atlantide l'Empire Perdu

Comme tous les ans, peu avant la période des fêtes, le mastodonte Disney présente son dernier film d'animation en date. Il s'agit cette fois d'Atlantis, The Lost Empire, librement inspiré -il va sans dire- des légendes relatives à l'Atlantide. On dénote toutefois ici de la part de la firme comme l'envie d'un certain changement dans sa manière d'appréhender l'animation. Il faut dire qu'avec les demi-échecs successifs de Dinosaur et The Emperor's New Groove, Disney avait de quoi se remettre en question. Il s'agit d'un changement dans la continuité, certes, mais d'un changement tout de même. La plupart des poncifs de la firme ne sont pas évincés, bien entendu, puisque l'on observe toujours la présence d'une batterie de personnages très caricaturaux, avec en première ligne un timide héros amené à devenir téméraire, secondé par un méchant à la hauteur des canons habituels. Le schème du film suit, de plus, la même trame que dans la plupart des précédents Disney : lancement de l'épopée, découverte, élément perturbateur, descente au plus bas puis retournement de situation avec combat final et happy end. Sur ces points, peu de changement. Toutefois, Atlantis apporte quelques nouveaux éléments qui en font un film d'animation beaucoup plus accrocheur et intéressant que ses prédécesseurs. D'une part, la seule et unique chanson du film n'apparaît qu'au générique final. Bel effort, même s'il était temps ! D'autre part, le film révèle un esprit assez mature présent sur de nombreux plans : graphisme, humour, thèmes abordés, etc. Corollaire de cette évolution, le public de la salle était constitué en grande majorité de jeunes adultes, vraisemblablement plus habitués à la japanimation qu'à l'habituelle mièvrerie des Disney. Et Atlantis semble avancer dans cette voie, puisque son design global tranche avec les précédents films de par ses tracés anguleux et ses aplats, ses formes et comportements féminins affriolants, ses décors qui ne surabondent pas en détails malgré leur évidente beauté, la majesté de ses lieux et le sentiment de liberté impressionnant qui en découle, ses mechas modélisés en 3D à l'aspect étonnamment mature, et enfin son OST grandiose qui relève bien plus d'un film live. Tout ceci, mené à un rythme effréné, servi par un doublage de grande qualité et une animation époustouflante, balayé par un humour beaucoup plus mature qu'auparavant, relève un changement dans l'appréhension du film d'animation par Disney. A suivre !

Excusez-moi pour finir de traiter d'Atlantis, qui n'a aucun lien avec le Japon, sur ce site, mais Disney réalise de beaux efforts dans le but -je pense- de contrer la japanimation. En outre, il s'agit là d'un bien beau film d'animation, que nous aurions eu tort de ne pas voir.

Article intéressant ?

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles

Commentaires

Mucca
07 Juin 2010
15:33

Atlantide l'Empire Perdu de Disney, est sans conteste, un des meilleurs, pour les fans de Disney. J'adore ce film (d'animation), il est magnifique et l'histoire n'en ai que splendide aussi. ^^ Super "post" sur Atlantide. ;)
Sa donne l'eau à la bouche, comme on dit, et sa ne fait que donner, encore plus envie de le revoir. ^^

Ajouter un commentaire