Je n’étais pas franchement favorable à cette seconde adaptation d’Appleseed en version animée. Après le court film de 1988 aux faux airs d’OAV, cette nouvelle version produite en 2004 puait le revival intéressé à plein nez. Pourtant, c’est presque surtout l’utilisation exclusive d’images de synthèse qui m’inquiétait pour l’univers d’Appleseed, après un Innocence, du même filium SHIROW Masamune, aussi impeccablement réussi. Je lançai donc le film avec un a priori assez peu enclin.

J’ai vite dû ravaler mon venin car ARAKAMI Shinji, directement importé du jeu vidéo, a réalisé de petites merveilles. En terme d’animation, le film est une réussite quasi parfaite. La motion capture fait tranquillement son illusion et surtout, les scènes d’action sont impeccables, en particulier la (longue) dernière qui est absolument fabuleuse. L’équipe a réalisé du très beau boulot, notamment en employant à bon escient les procédés filmiques de rotation, de flous en arrière-plan, etc. Les décors, en particulier, sont magnifiques. Deux heures, c’est long, mais Appleseed réussit le tour de force d’entretenir un scénario bien rythmé et vite très accrocheur, malgré une bande-son parfois un peu faiblarde.

Le tableau n’est pas aussi ravissant pour les protagonistes, qui m’ont laissé un drôle de souvenir. Les visages sont souvent corrects (comme sur les photos que j’ai choisies pour l’article), mais parfois assez catastrophiques à cause du manque d’épaisseur des contours qui décrédibilise un peu le toon-shading. En fait, le traitement des lumières et des contours est dans l’entre-deux : pas suffisamment réaliste mais pas assez poussé pour un réel traitement stylé, à la Killer 7 par exemple. À cause de ce style mitigé, le tout a parfois un rendu d'images de synthèses de première génération, voire de cinématique de jeu vidéo. Heureusement, ces erreurs sont finalement assez rares, et les mechas rattrapent le tout en étant, eux, formidables tant dans leur design que dans leur rendu.

Cet Appleseed m’a tenu en haleine pendant toute sa durée, avec un final en apothéose. En fin de compte, je le trouve presque plus intéressant que la version 2D. Sorti en 2005 un peu partout dans le monde, Appleseed semble avoir regagné un intérêt pour beaucoup, suffisamment en tout cas pour qu’une suite soit déjà en chantier. Espérons qu’ils ne souillent pas la réussite quasiment impeccable de cet opus-ci.

Article intéressant ?
5/5 (1 vote)

Informations pratiques

Thématiques associées

Kanpai vous suggère également ces articles