100 Yen - The Japanese Arcade Experience

Salles d'arcade au Japon : documentaire de Brad Crawford

Quand il fut porté à ma connaissance, The Japanese Arcade Experience m'a immédiatement attiré puisqu'il aborde un sujet intéressant et finalement assez peu traité : l'arcade au Japon. Beaucoup sont les touristes, en particulier dans les grandes villes, à passer devant les game centers sans oser rentrer s'imprégner de leur ambiance. En tant que joueur depuis ma plus tendre enfance, j'adore visiter les salles d'arcade japonaises, leur odeur et leur bruit si caractéristiques, les codes et rites parfois discrets qui y règnent, souvent avec l'impression d'arpenter un lieu dont le nombre tend à se réduire. Tout du moins à se transformer, depuis l'arrivée de la Wii et son motion gaming à la maison, en clivant plus encore les zones UFO-catcher / purikura des derniers étages rétro et hardcore gamers.

Brad Crawford, le réalisateur canadien, a tiré de ses années au Japon un documentaire très intéressant sur ce milieu. 100 Yen - The Japanese Arcade Experience livre un historique rapide de l'arcade, traitant notamment de cette hallucinante pénurie de pièces de 100¥ sur l'archipel lors de la sortie de Space Invaders. Puis, il aborde méthodiquement les trois genres les plus représentatifs et les plus joués en arcade : les shoot'em up, les jeux de combat et les jeux musicaux.

Un des intérêts majeurs de ce documentaire est la rigueur du propos, appuyée par des interviews passionnantes de grands noms de l'arcade : des concepteurs chez Taito et Sega, des pro-gamers comme Daigo Umehara, ou encore une des références du jeu vidéo japonais Brian Ashcraft (de chez Kotaku). On en apprend un peu plus sur le design des bornes et surtout des salles japonaises, qui mêlent avec talent un public aussi casual que hardcore, jusqu'aux petites pièces dédiées plus intimistes où les fans viennent s'auto-challenger en notant leurs high-scores à la main sur le cahier du patron.

Je regretterai simplement que le documentaire reste très Tokyo-centré au Japon, pour laisser place à une visite en Amérique du Nord qui n'apporte finalement pas grand chose au contenu. Pour les audio-sensibles, sachez également que tout le long du film (qui dure une heure), la bande-son diffuse sans s'arrêter un bruit de fond inspiré des digits de l'arcade, ce qui peut être un peu usant à la longue. Pour le reste, 100 Yen - The Japanese Arcade Experience remplit avec talent son rôle, prouvant encore une fois les mérites du crowdfunding intelligent.

En voici la bande-annonce :

http://vimeo.com/37710554

100 Yen - The Japanese Arcade Experience peut être téléchargé ou commandé en DVD via son site officiel.

Article intéressant ?
4.5/5 (4 votes)

Galerie photos

  • game-taito-station
  • taiko-no-tatsujin-arcade-tokyo
  • hiro-kawaguchi-sega
  • 100-yen-japanese-arcade-experience

Informations pratiques

Kanpai vous suggère également ces articles

Destinations associées

Commentaires

Maud
10 Juillet 2013
12:08

Merci beaucoup pour ce documentaire ! Très intéressant !
Lorsque je suis partie à Tokyo avec le boyfriend, nous avions passé une soirée entière dans un Game Taito Station à Akihabara. J'avais passé plusieurs heures à jouer avec un groupe de japonais très sympatique au DDR ! J'avais même gagné toutes les parties !! (ettt ouais !)
Le chéri avait joué sur les vieilles bornes d'arcades à Bomberman, Tetris et autres jeux qui ont bercés notre enfance !

Nous y avons passé une excellente soirée. C'est incroyable les habitués qui y sont et qui ont une dextérité et une rapidité de jeu littéralement impressionnante !!!

Je conseil à tout le monde un détour ou une soirée par ces salles ;)

Niko
10 Juillet 2013
21:28

Ah oui ces salles.... Trop bien. J'ai cherché longtemps une borne Winning Eleven de Konami (PRo Évolution Soccer en France), jeu sur lequel j'ai passé de nombreuses heures de mon adolescence et vie de jeune adulte...
J'ai même fait les championnat de France...
Quand j'en ai trouvé une, j'ai proposé à un joueur de jouer ensemble. Bonne expérience ( soldée sur un match nul) mais découverte d'un monde parallèle ( un parmi tant d'autre...) qui rend jeune et fou !!!

Blackcat
29 Décembre 2013
22:54

J'ai pas compris pourquoi Maud parle de son copain à la 3eme personne, on diraient les personnages bizarres de one piece appartenant à la société secrête.

Enfin, moi j'ai eu l'occasion de le faire aussi à Tokyo et ce fut assez sympa, ces parties dans un espace rempli de jeux d'arcades et à un prix raisonnable valent forcément le coup ne serait-ce que pour les nostalgiques.

J'avais d'ailleurs joué contre un gamer japonais au jeu Street Fighter, autant dire que quand il a perdu, il ne fallait pas rester à ces côtés, Mais c'était marrant quand même et ça rappelle qu'en France on à délaissé un peu tout ça et c'est bien dommage.

Ajouter un commentaire