Séjour linguistique au Japon : le guide

On n'apprend pas mieux le japonais qu'au Japon.

S'il convient de tempérer ce qui prend parfois des airs de légende urbaine (car cela dépend évidemment de chacun et de tout un tas de conditions), il est évident que s'immerger dans le pays d'accueil offre l'un des socles les plus propices à une marge de progression intéressante.

Ainsi, vous êtes nombreux à partir tenter l'aventure d'un séjour linguistique au Japon, souvent pour quelques semaines à quelques mois. Et il faut dire que les choix sont pléthore : rien que dans la capitale, on compterait près de 700 écoles en tout genre. Il n'est donc pas toujours évident de faire son choix, bien que certaines ressortent souvent du lot et pas nécessairement pour les bonnes raisons.

En japonais, un étudiant étranger se dit 留学生 ryûgakusei.

Pré-requis pour l'inscription

Suivre des cours dans une école de langue au Japon relève évidemment de la simple relation client-prestataire, en tout cas au départ. Il subsiste néanmoins généralement un ensemble de conditions à remplir pour pouvoir prétendre s'y inscrire.

D'abord, la plupart du temps les cours ne sont ouverts qu'aux personnes majeures (18 ans et plus) et munies d'un Baccalauréat ou diplôme équivalent. S'il n'y a pas d'âge limite, la plus grande partie des étudiants sont des jeunes (jusqu'à 30 ans environ). Parfois, on pourra également vous demander :

  • un certificat médical indiquant votre bonne santé ;
  • un relevé de compte pour prouver votre capacité de subsistance ;
  • une lettre de motivation qui détaille votre projet ;
  • une assurance de voyage en cas de problème ;
  • ou encore un certain niveau de JLPT pour accéder aux classes avancées.

Il y a toutefois peu de sélection à l'entrée. À moins que la classe visée soit pleine, la plupart du temps celui qui paye est admis et bienvenu.

Les bonnes questions à se poser avant de partir

Pour affiner son choix, il convient de bien cerner son besoin et ses attentes, en commençant par répondre à une série de questions simples :

  • combien de temps rester sur place : souhaite-t-on prolonger ou non le voyage après le stage ?
  • dans quelle ville séjourner (souvent Tokyo et Kyoto reviennent, mais le Japon ne s'y limite pas) ?
  • quel est le budget total à consacrer au voyage (bien séparer le prix des cours du reste du séjour) ?
  • quelles sont les horaires de cours souhaitées : toute la journée ou à temps partiel voire réduit pour conserver des moments de visite ?
  • quel est le mode d'hébergement privilégié : en colocation / share house, dans une famille d'accueil (en général fournis par l'école) ou par ses propres moyens ?
  • et enfin bien sûr, quel est l'objectif de l'apprentissage : s'initier à la langue japonaise, préparer un niveau de JLPT plus élevé, monter en compétence professionnelle... ?

De ces réponses vont découler une série de possibilités et/ou d'actions à entreprendre.

Différentes durées de séjour

Dans les deux cas il est conseillé de souscrire un assurance pour vous couvrir le temps des études. Plusieurs sociétés proposent des produits adaptés à un tarif attractif :

  • assistance rapatriement 24/7 frais réels ;
  • frais médicaux et d'hospitalisation à 100% en illimité ;
  • assurance bagages ;
  • soutien psychologique ;
  • responsabilité civile ;
  • capital décès et invalidité ;
  • assurance juridique et avance de caution pénale ;
  • ...

Plus d'informations dans notre article dédié :

À découvrir également :

Assurance et assistance pour le Japon

Stage court (moins de 3 mois)

C'est le chemin le plus simple et le plus couramment effectué. Les stages les moins longs peuvent être intensifs (jusqu'à 7~8h de cours par jour), mais généralement il faut compter entre 20 et 25h de cours par semaine, laissant du temps pour profiter de la ville et du tourisme alentour.

Il s'agit le plus souvent de formations de découverte ou d'initiation au japonais, pour apprendre en douceur les kana, quelques kanji, les premiers mots de vocabulaire et des bases grammaticales tout en s'imprégnant de la culture japonaise.

Ce fonctionnement jusqu'à 12 semaines d'affilée offre le gros avantage de ne nécessiter aucune formalité d'immigration, autre que de simplement présenter son passeport comme un touriste lambda. La venue des étudiants est donc très simple et les dates de débuts de stage offrent de nombreux choix tout au long de l'année.

Attention : les établissements qui proposent des programmes de courte durée (souvent de 1 à 3 mois) voient parfois leurs plannings remplis à ras-bord pour ces créneaux. Il convient donc de s'y prendre relativement à l'avance pour s'assurer une place à l'échéance souhaitée.

Comptez généralement un budget de 50.000 à 250.000¥ (~441,30€ à ~2 206,30€) en fonction de la durée, pour les frais d'inscription et de scolarité. Pour toutes les dépenses annexes, n'hésitez pas à utiliser notre budgétiseur.

Longue durée

Les stages de longue durée agissent en quelque sorte comme une forme d'inscription dans une université.

Pour y accéder, un visa est réclamé afin de séjourner légalement sur le territoire japonais : soit l'école vous demande de posséder votre propre PVT (jusqu'à un an), soit elle vous sponsorise un visa étudiant via un Certificate of Eligibility (la voie royale). Dans les deux cas, nous suggérons d'une part de s'y prendre alors longtemps à l'avance, et d'autre part d'avoir déjà voyagé avant au Japon pour s'assurer que le fantasme corresponde bien aux attentes.

Ces apprentissages longs sont les plus à même de proposer des activités extra-scolaires, inclues ou non dans le programme. Il s'agit souvent de sorties voire de voyages de classe.

Au Japon, la rentrée est en avril mais les sessions peuvent également démarrer en octobre. La période d'apprentissage varie souvent entre un et deux ans, mais elle peut également durer 6 mois.

Comptez généralement un budget de 500.000 à 2.000.000¥ (~4 412,60€ à ~17 650,20€), rien que pour les cours, sans compter les frais de visa, d'inscription et de scolarité. Des bourses sont parfois disponibles mais elles restent limitées en nombre, très briguées et donc relativement difficiles à obtenir.

Choisir l'école de langue qui vous correspond

Parmi le choix pléthorique de l'offre, il convient de s'assurer que la structure d'accueil remplira les critères souhaités. Pour cela, différents sujets restent critiques :

  • jugez leur rigueur et leur accueil en vérifiant la rapidité de réponse aux e-mails ;
  • consultez des avis d'anciens étudiants (par exemple sur Kotaete) ;
  • vérifiez que le nombre d'étudiants par classe ne soit pas trop important.

Sur ce dernier point, méfiez-vous également des écoles où les étudiants d'un groupe sont tous des francophones. Si cela peut paraître rassurant de prime abord, il y aura peu de miracle ressenti sur les bienfaits de l'apprentissage. Pour progresser, pas de secret : il faut s'immerger même si cela nécessite un effort supplémentaire parfois important au départ.

Parmi toutes les écoles sur le marché, Kanpai recommande les établissements suivants.

JCLI Language School à Tokyo

Logo JCLI

Ouverte depuis 1980, la réputation de JCLI n'est plus à faire.

Située à Shinjuku, dans l'un des quartiers les plus prestigieux et représentatifs de la capitale, l'école accueille des étudiants d'Asie et partout dans le monde pour créer des groupes cosmopolites.

La gamme de cours proposés est très vaste : séjour axé sur la conversation orale, préparation aux universités japonaises, cours intensifs (9h-16h40, 5 jours par semaine), etc.

Les sessions "courtes" durent de 2 semaines à 3 mois, avec expériences extra-scolaires d'activités de culture japonaise, et la session longue dure un an (4 démarrages dans l'année, à chaque début de trimestre).

Les tarifs de JCLI restent très abordables, par exemple :

  • 69.000¥ (~608,90€) pour 2 semaines
  • 278.000¥ (~2 453,40€) pour 3 mois
  • 785.400¥ (~6 931,20€) pour 1 an

L'un des gros points forts de l'école réside dans son parc de logements en share-houses situés à Tokyo : quartiers Akabane, Shimoochiai, Takadanobaba, Numabukuro ou Shin-Okubo. Les loyers mensuels démarrent à 22.000¥ (~194,20€) en dortoir et 55.000¥ (~485,40€) en chambre individuelle.

Le site de JCLI n'est pas disponible en français mais des interlocuteurs francophones travaillent dans l'école et peuvent par exemple répondre aux e-mails en français. Cliquez ici pour les contacter.

Si vous indiquez que vous venez de la part de Kanpai dans le cadre de votre demande d'informations ou l'envoi de votre dossier d'inscription, JCLI vous proposera 5% de réduction sur vos frais de scolarité (niveaux N3 et supérieurs) ainsi qu'une facilité de paiement : débit un mois après le début des cours !

Nihongo Center à Kyoto

Logo Nihongo-Center

Également créée dans les années 1980, Nihongo Center s'est spécialisée dans l'enseignement du japonais aux étrangers en particulier Occidentaux, ce qui peut être rassurant.

Certains cours peuvent être dédiés à la préparation du JLPT. Tous proposent des activités de découverte de Kyoto et de sa culture traditionnelle. De nombreux étudiants de Nihongo Center poursuivent leur cursus en université japonaise, ce qui prouve le sérieux de leur enseignement.

Logée en plein cœur de Kyoto (Shijo-Kawaramachi), l'école accueille trois types de séjours linguistiques :

  • 10 semaines à 240.840¥ (~2 125,40€)
  • 20 semaines à 397.440¥ (~3 507,50€)
  • 1 an à 773.280¥ (~6 824,30€)

À noter que deux bourses sont allouées par an, chacune d'un montant de 100.000¥ (~882,50€) pour les étudiants de longue durée.

Le logement proposé est situé à deux pas de l'école et, surtout, beaucoup moins cher qu'à Tokyo : la chambre individuelle en guest-house est à partir de 24.000¥ (~211,80€) par mois !

Si vous indiquez que vous venez de la part de Kanpai dans le cadre de votre demande d'informations ou l'envoi de votre dossier d'inscription, Nihongo-Center vous proposera 5% de réduction sur vos frais de scolarité (tous niveaux) dans leur école !

Vous représentez une école de langue au Japon et souhaiteriez que celle-ci soit présente sur cette page ? Merci de contacter Kanpai en nous présentant le projet et les valeurs de l'école.

Reste enfin la possibilité d'étudier dans une université japonaise (appelée 専門学校 senmongakko), que certains voient volontiers comme le meilleur des chemins, mais qui présente plusieurs défauts importants : parfois très chères, on n'y est pas forcément plus mélangés avec des étudiants Japonais.

Article intéressant ?
4.85/5 (26 votes)

Galerie photos

  • ©JCLI
  • ©JCLI
  • ©Nihongo-center

Informations pratiques

Comment s'y rendre

Découvrez les promos vols Japon

Tarif

Retirez vos Yens sans frais avant de partir

Hébergement

Choisissez un logement Airbnb (~30€ offerts)

Restez connectés avec un Pocket Wifi (10% de réduction)

Accompagnement privé

Assurance

Soyez couverts en cas d'accident

Pour aller plus loin

Apprendre les Kana japonais en 3 jours

Guide de conversation audio au Japon

Kanpai vous suggère également ces articles